Le record de Belgique du mile appartient actuellement à Almensh Belete, qui avait couru en 4:28:11 le 18 août 2012 à Kessel-lo. "Ce record serait la cerise sur le gâteau", déclare Elise Vanderelst. "L'objectif est de le battre. Je serai contente si j'y parviens, mais si ce n'est pas le cas, ça ne sera pas une grande déception car j'ai déjà réussi pas mal de bonnes choses cette année". La Montoise a en effet aligné les performances tout au long de l'année 2021. Cela avait commencé dès l'hiver, en indoor. Après avoir battu le record de Belgique du 1500 m en salle (4:05.71) lors du meeting de Liévin, elle devenait championne d'Europe du 1500 m indoor début mars à Torun. "Je ne m'attendais pas du tout à aller chercher ce titre, ce n'était pas vraiment un objectif", dit Elise Vanderelst. "Je pensais plutôt à marquer des points au ranking mondial". Elise Vanderelst a continué sur sa lancée en plein air. Elle battait le record de Belgique du 1500 m outdoor (4:02.63) lors du meeting de Florence en juin, décrochant au passage sa qualification pour les Jeux Olympiques. A Tokyo, l'athlète du MOHA s'est arrêtée en demi-finales après avoir signé le deuxième meilleur chrono de sa carrière (4:04.86). Elle s'attaquera à un troisième record en 2021 vendredi au Memorial Van Damme, dans une épreuve qu'elle n'a pas l'habitude de courir. "Je ne me souviens plus trop de quand date mon dernier mile, ni quel était mon chrono". Au départ du mile, on trouvera aussi Sifan Hassan. La Néerlandaise, triple médaillée à Tokyo (or du 5000 et 10.000 m, bronze du 5000 m), devait initialement disputer un 10.000 m à Bruxelles, mais elle s'estime "trop fatiguée" après les Jeux et prendra donc plutôt part au mile. "C'est bien pour moi, ça sera une course rapide. Mais je ne dois pas me poser trop de questions", dit Elise Vanderelst. (Belga)

Le record de Belgique du mile appartient actuellement à Almensh Belete, qui avait couru en 4:28:11 le 18 août 2012 à Kessel-lo. "Ce record serait la cerise sur le gâteau", déclare Elise Vanderelst. "L'objectif est de le battre. Je serai contente si j'y parviens, mais si ce n'est pas le cas, ça ne sera pas une grande déception car j'ai déjà réussi pas mal de bonnes choses cette année". La Montoise a en effet aligné les performances tout au long de l'année 2021. Cela avait commencé dès l'hiver, en indoor. Après avoir battu le record de Belgique du 1500 m en salle (4:05.71) lors du meeting de Liévin, elle devenait championne d'Europe du 1500 m indoor début mars à Torun. "Je ne m'attendais pas du tout à aller chercher ce titre, ce n'était pas vraiment un objectif", dit Elise Vanderelst. "Je pensais plutôt à marquer des points au ranking mondial". Elise Vanderelst a continué sur sa lancée en plein air. Elle battait le record de Belgique du 1500 m outdoor (4:02.63) lors du meeting de Florence en juin, décrochant au passage sa qualification pour les Jeux Olympiques. A Tokyo, l'athlète du MOHA s'est arrêtée en demi-finales après avoir signé le deuxième meilleur chrono de sa carrière (4:04.86). Elle s'attaquera à un troisième record en 2021 vendredi au Memorial Van Damme, dans une épreuve qu'elle n'a pas l'habitude de courir. "Je ne me souviens plus trop de quand date mon dernier mile, ni quel était mon chrono". Au départ du mile, on trouvera aussi Sifan Hassan. La Néerlandaise, triple médaillée à Tokyo (or du 5000 et 10.000 m, bronze du 5000 m), devait initialement disputer un 10.000 m à Bruxelles, mais elle s'estime "trop fatiguée" après les Jeux et prendra donc plutôt part au mile. "C'est bien pour moi, ça sera une course rapide. Mais je ne dois pas me poser trop de questions", dit Elise Vanderelst. (Belga)