Contrairement à son match de vendredi contre Zarina Diyas (WTA 63), Mertens était d'emblée au rendez-vous. "C'était inconsciemment dans mon esprit. Je ne voulais certainement pas le même début que vendredi. Je le voulais trop alors, je pense. Aujourd'hui, j'ai mieux construit mes points". Le premier set a été relativement facile pour Mertens, la deuxième manche a été une autre histoire. "Comment expliquer la différence entre la première et la deuxième manche ? Dans la première, Putintseva n'a trouvé aucune solution à mon jeu", a expliqué Mertens. "Mon énergie dans le deuxième set était un peu moins grande, au moins au milieu du set. Lors des deuce, elle a réussi à obtenir le point trop souvent. J'aurais dû prendre plus d'initiative de temps en temps. Putintseva a un énorme esprit de combat. Elle s'est battue pour revenir dans le match. Mais j'ai bien géré le tie-break. J'ai poussé un peu plus et fait moins d'erreurs. Par rapport à vendredi, j'ai atteint un meilleur niveau, surtout dans la première manche". "Je suis prête pour le double, mais j'ai aussi toute confiance en Kirsten Flipkens pour mener à bien cette épreuve (contre Diyas, NDLR)", a conclu la N.1 belge. (Belga)

Contrairement à son match de vendredi contre Zarina Diyas (WTA 63), Mertens était d'emblée au rendez-vous. "C'était inconsciemment dans mon esprit. Je ne voulais certainement pas le même début que vendredi. Je le voulais trop alors, je pense. Aujourd'hui, j'ai mieux construit mes points". Le premier set a été relativement facile pour Mertens, la deuxième manche a été une autre histoire. "Comment expliquer la différence entre la première et la deuxième manche ? Dans la première, Putintseva n'a trouvé aucune solution à mon jeu", a expliqué Mertens. "Mon énergie dans le deuxième set était un peu moins grande, au moins au milieu du set. Lors des deuce, elle a réussi à obtenir le point trop souvent. J'aurais dû prendre plus d'initiative de temps en temps. Putintseva a un énorme esprit de combat. Elle s'est battue pour revenir dans le match. Mais j'ai bien géré le tie-break. J'ai poussé un peu plus et fait moins d'erreurs. Par rapport à vendredi, j'ai atteint un meilleur niveau, surtout dans la première manche". "Je suis prête pour le double, mais j'ai aussi toute confiance en Kirsten Flipkens pour mener à bien cette épreuve (contre Diyas, NDLR)", a conclu la N.1 belge. (Belga)