L'Italienne Giorgia Bariani (Top Girls Fassa Bortolo) a faussé compagnie aux autres membres de l'échappée du jour à près de 19 km de l'arrivée. Commençant à souffrir des efforts réalisés au cours de la journée, Bariani n'a pas pu résister au retour du peloton, emmené par les équipes de sprinteuses. Alors qu'une chute survenue à 900 mètres de la ligne a perturbé le sprint final, la championne du monde s'est montrée la plus véloce afin de lever les bras une nouvelle fois après avoir déjà triomphé dans la 2e étape. Lundi, Annemiek van Vleuten (Movistar) avait d'ailleurs dépossédé Balsamo du maillot rose de leader en s'imposant dans la 4e étape. La Néerlandaise de 39 ans, victorieuse du Giro féminin en 2018 et 2019, compte 25 secondes d'avance sur Mavi Garcia (UAE Team ADQ) et 57 sur l'Italienne Marta Cavalli (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope). Mercredi, c'est une étape de 114,7 km entre Sarnico et Bergame qui attend le peloton. La dernière difficulté du jour, une montée de 1,3 km à 7,1% de déclivité moyenne, placé à moins de 4 km de l'arrivée, pourrait s'avérer décisive. La 33e édition du Tour d'Italie féminin s'achèvera le 10 juillet à Padoue. La Néerlandaise Anna van der Breggen, désormais retraitée, a remporté les deux dernières éditions. (Belga)

L'Italienne Giorgia Bariani (Top Girls Fassa Bortolo) a faussé compagnie aux autres membres de l'échappée du jour à près de 19 km de l'arrivée. Commençant à souffrir des efforts réalisés au cours de la journée, Bariani n'a pas pu résister au retour du peloton, emmené par les équipes de sprinteuses. Alors qu'une chute survenue à 900 mètres de la ligne a perturbé le sprint final, la championne du monde s'est montrée la plus véloce afin de lever les bras une nouvelle fois après avoir déjà triomphé dans la 2e étape. Lundi, Annemiek van Vleuten (Movistar) avait d'ailleurs dépossédé Balsamo du maillot rose de leader en s'imposant dans la 4e étape. La Néerlandaise de 39 ans, victorieuse du Giro féminin en 2018 et 2019, compte 25 secondes d'avance sur Mavi Garcia (UAE Team ADQ) et 57 sur l'Italienne Marta Cavalli (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope). Mercredi, c'est une étape de 114,7 km entre Sarnico et Bergame qui attend le peloton. La dernière difficulté du jour, une montée de 1,3 km à 7,1% de déclivité moyenne, placé à moins de 4 km de l'arrivée, pourrait s'avérer décisive. La 33e édition du Tour d'Italie féminin s'achèvera le 10 juillet à Padoue. La Néerlandaise Anna van der Breggen, désormais retraitée, a remporté les deux dernières éditions. (Belga)