Le trophée, qui ne peut être remporté qu'une fois durant la carrière d'un(e) athlète, a été remis pour la première fois en 1974 et récompense chaque année un(e) athlète paralympique pour ses prestations durant l'année écoulée et/ou pour sa carrière et son rôle au sein du Mouvement Paralympique. Le trophée porte le nom de l'ancien président du Comité Olympique et Interfédéral Belge, Victor Boin, qui ?uvra pour le développement du Mouvement Paralympique dans notre pays. Sana est récompensée pour sa performance historique à Pyeongchang. Déficiente visuelle et guidée par sa s?ur Chloé, Eléonor Sana a remporté la première médaille féminine belge aux Jeux Paralympiques d'hiver. Il s'agit de la deuxième médaille de l'histoire de notre pays aux Jeux Paralympiques d'hiver après celle (en bronze également) de Willy Mercier aux Jeux de Lillehammer en 1994. En 2017, les soeurs Sana avaient remporté l'argent en super-G et le bronze en descente lors des Championnats du monde. Quelques mois après les Jeux de PyeongChang Eléonor Sana a annoncé qu'elle arrêtait le handiski en compétition pour entamer des études supérieures et se consacrer à une "vie plus normale". (Belga)

Le trophée, qui ne peut être remporté qu'une fois durant la carrière d'un(e) athlète, a été remis pour la première fois en 1974 et récompense chaque année un(e) athlète paralympique pour ses prestations durant l'année écoulée et/ou pour sa carrière et son rôle au sein du Mouvement Paralympique. Le trophée porte le nom de l'ancien président du Comité Olympique et Interfédéral Belge, Victor Boin, qui ?uvra pour le développement du Mouvement Paralympique dans notre pays. Sana est récompensée pour sa performance historique à Pyeongchang. Déficiente visuelle et guidée par sa s?ur Chloé, Eléonor Sana a remporté la première médaille féminine belge aux Jeux Paralympiques d'hiver. Il s'agit de la deuxième médaille de l'histoire de notre pays aux Jeux Paralympiques d'hiver après celle (en bronze également) de Willy Mercier aux Jeux de Lillehammer en 1994. En 2017, les soeurs Sana avaient remporté l'argent en super-G et le bronze en descente lors des Championnats du monde. Quelques mois après les Jeux de PyeongChang Eléonor Sana a annoncé qu'elle arrêtait le handiski en compétition pour entamer des études supérieures et se consacrer à une "vie plus normale". (Belga)