"Cet arrêt forcé nous touche tous, même pour le Tour de France s'il devait avoir lieu en juillet. Certains favoris pourraient ne pas être prêts, leur préparation ayant été différente. Le mieux serait de reporter la course", déclare Egan Bernal sur le site de la Fédération colombienne de cyclisme. On parle également d'une Grande Boucle à huis clos. "Pour l'instant, ce ne sont que des spéculations", dit Bernal. "Je ne veux pas me prendre la tête avec quelque chose qui n'est pas sûr. Je ne vois pas à quoi ressemblerait un Tour sans spectateurs". Egan Bernal n'a disputé que les championnats de Colombie et le Tour de Colombie cette année. Il devait défendre son titre à Paris-Nice mais son équipe Ineos s'est retirée du peloton à la suite de la crise de coronavirus et du décès de son directeur sportif Nicolas Portal. Le coureur colombien de 23 ans est rentré dans son pays, où il ne s'entraîne plus pour l'instant. "Je m'étais bien préparé pour Paris-Nice, j'ai roulé sur les rouleaux quand je suis rentré en Colombie mais ensuite, avec mon entraîneur, nous avons décidé qu'il était préférable que je me repose totalement". Une annulation des trois grands tours serait un coup dur pour le vélo, estime le vainqueur du Tour. "Ne pas disputer les trois grands tours serait très grave pour le cyclisme", avance-t-il. "Cela dépendra de la façon dont la situation évoluera. Ce qui est clair, c'est que le monde doit avancer et que l'épidémie de coronavirus s'arrêtera bien à un moment donné". (Belga)

"Cet arrêt forcé nous touche tous, même pour le Tour de France s'il devait avoir lieu en juillet. Certains favoris pourraient ne pas être prêts, leur préparation ayant été différente. Le mieux serait de reporter la course", déclare Egan Bernal sur le site de la Fédération colombienne de cyclisme. On parle également d'une Grande Boucle à huis clos. "Pour l'instant, ce ne sont que des spéculations", dit Bernal. "Je ne veux pas me prendre la tête avec quelque chose qui n'est pas sûr. Je ne vois pas à quoi ressemblerait un Tour sans spectateurs". Egan Bernal n'a disputé que les championnats de Colombie et le Tour de Colombie cette année. Il devait défendre son titre à Paris-Nice mais son équipe Ineos s'est retirée du peloton à la suite de la crise de coronavirus et du décès de son directeur sportif Nicolas Portal. Le coureur colombien de 23 ans est rentré dans son pays, où il ne s'entraîne plus pour l'instant. "Je m'étais bien préparé pour Paris-Nice, j'ai roulé sur les rouleaux quand je suis rentré en Colombie mais ensuite, avec mon entraîneur, nous avons décidé qu'il était préférable que je me repose totalement". Une annulation des trois grands tours serait un coup dur pour le vélo, estime le vainqueur du Tour. "Ne pas disputer les trois grands tours serait très grave pour le cyclisme", avance-t-il. "Cela dépendra de la façon dont la situation évoluera. Ce qui est clair, c'est que le monde doit avancer et que l'épidémie de coronavirus s'arrêtera bien à un moment donné". (Belga)