"Enfin, nous y sommes !", s'exclamait Nacer Chadli. "On a pris les trois points en plus", alors qu'un match nul aurait même suffi au bonheur des Belges.

"Ce fut très difficile surtout sur les flancs où nous avions souvent cinq hommes face à nous", analysait déjà lucidement Kevin Debruyne (au micro de VT4). "Ce fut très difficile, mais nous nous sommes bien battus. Tout le monde a couru un marathon. C'est magnifique. Pendant une heure, 70 minutes, on n'a eu qu'une seule occasion contre nous. Et c'était face à la Croatie, ce n'est pas une petite nation. On peut être contents. On a joué une belle campagne qualificative".

Avec 8 victoires en 9 matches, 17 buts marqués et 3 encaissés, le parcours a presque été parfait en effet pour les hommes de Marc Wilmots. "Le premier sentiment ? On est au Brésil, on est qualifié", savourait Eden Hazard au micro de la RTBF. "On a travaillé dur pour y arriver. Cela fait plaisir d'être dans ce groupe. On a fait un gros match. Individuellement, nous sommes très bons, mais c'est le collectif qui a fait la différence. On va bien en profiter là-bas au Brésil."


"Enfin, nous y sommes !", s'exclamait Nacer Chadli. "On a pris les trois points en plus", alors qu'un match nul aurait même suffi au bonheur des Belges. "Ce fut très difficile surtout sur les flancs où nous avions souvent cinq hommes face à nous", analysait déjà lucidement Kevin Debruyne (au micro de VT4). "Ce fut très difficile, mais nous nous sommes bien battus. Tout le monde a couru un marathon. C'est magnifique. Pendant une heure, 70 minutes, on n'a eu qu'une seule occasion contre nous. Et c'était face à la Croatie, ce n'est pas une petite nation. On peut être contents. On a joué une belle campagne qualificative". Avec 8 victoires en 9 matches, 17 buts marqués et 3 encaissés, le parcours a presque été parfait en effet pour les hommes de Marc Wilmots. "Le premier sentiment ? On est au Brésil, on est qualifié", savourait Eden Hazard au micro de la RTBF. "On a travaillé dur pour y arriver. Cela fait plaisir d'être dans ce groupe. On a fait un gros match. Individuellement, nous sommes très bons, mais c'est le collectif qui a fait la différence. On va bien en profiter là-bas au Brésil."