Eden Hazard restera chez les Diables rouges certainement jusqu'à la fin de la Coupe du monde au Qatar prévue fin 2022. Après, son avenir international reste incertain. "Je ne sais pas encore. Cela dépendra de ma forme et des blessures. Il est possible que j'arrête comme Diable rouge à ce moment-là et il est aussi possible que je continue. Mais c'est une décision que je prendrai moi-même. Je n'ai besoin de personne qui me dise que je dois rester", a confié l'attaquant de 30 ans dans un entretien diffusé mercredi par VTM NIEUWS et Het Laatste Nieuws.

"Ma prochaine saison au Real n'aura pas d'impact sur cette décision. Cette saison à Madrid sera bonne s'il n'y a pas de blessures. J'en suis convaincu. Pour moi et pour l'équipe. Par 'bonne saison', je veux dire gagner des matchs et remporter des trophées. Inscrire des buts, retrouver le plaisir de jouer, dribbler... Je suis sur le banc pour l'instant mais ça fait partie du football. Tu dois travailler pour gagner ta place. La décision (de poursuivre chez les Diables, NDLR) ne dépend pas non plus de notre résultat au Qatar. On peut être champion du monde et je peux décider d'arrêter ou de continuer. Je verrai bien comment je me sens."

"Je pense que nous pouvons encore décrocher quelque chose si nous restons ensemble, avec plus d'expérience. Mais être champion du monde au Qatar sera difficile. La Coupe du monde, ce n'est que dans un an et demi. Il y a des jeunes joueurs et un peu de changement. Je pense que ce sera plus difficile dans un an et demi que ça ne l'a été lors de l'Euro cette année ou lors de la précédente Coupe du monde. Mais au football, on ne sait jamais. Ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui s'impose."

Eden Hazard restera chez les Diables rouges certainement jusqu'à la fin de la Coupe du monde au Qatar prévue fin 2022. Après, son avenir international reste incertain. "Je ne sais pas encore. Cela dépendra de ma forme et des blessures. Il est possible que j'arrête comme Diable rouge à ce moment-là et il est aussi possible que je continue. Mais c'est une décision que je prendrai moi-même. Je n'ai besoin de personne qui me dise que je dois rester", a confié l'attaquant de 30 ans dans un entretien diffusé mercredi par VTM NIEUWS et Het Laatste Nieuws."Ma prochaine saison au Real n'aura pas d'impact sur cette décision. Cette saison à Madrid sera bonne s'il n'y a pas de blessures. J'en suis convaincu. Pour moi et pour l'équipe. Par 'bonne saison', je veux dire gagner des matchs et remporter des trophées. Inscrire des buts, retrouver le plaisir de jouer, dribbler... Je suis sur le banc pour l'instant mais ça fait partie du football. Tu dois travailler pour gagner ta place. La décision (de poursuivre chez les Diables, NDLR) ne dépend pas non plus de notre résultat au Qatar. On peut être champion du monde et je peux décider d'arrêter ou de continuer. Je verrai bien comment je me sens.""Je pense que nous pouvons encore décrocher quelque chose si nous restons ensemble, avec plus d'expérience. Mais être champion du monde au Qatar sera difficile. La Coupe du monde, ce n'est que dans un an et demi. Il y a des jeunes joueurs et un peu de changement. Je pense que ce sera plus difficile dans un an et demi que ça ne l'a été lors de l'Euro cette année ou lors de la précédente Coupe du monde. Mais au football, on ne sait jamais. Ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui s'impose."