Eden Hazard, opéré fin mars, a aligné une deuxième titularisation en l'espace de six jours. Après avoir joué une mi-temps contre les Pays-Bas, le milieu offensif du Real Madrid a cette fois disputé 66 minutes lors de la large victoire contre la Pologne (6-1) mercredi au stade Roi Baudouin. Le capitaine a aussi apprécié la réaction après la déroute (1-4) de la semaine dernière.

"On a fait ce qu'on avait à faire. Encaisser quatre buts à domicile, c'est toujours compliqué. Nous devions réagir après ce jour sans et nous l'avons fait. Tout le monde va bien dormir ce soir. On doit maintenant enchaîner, continuer à gagner. Notre bilan est désormais d'une défaite et d'une victoire. Remporter les deux rencontres suivantes ferait de ce rassemblement une réussite", a lancé le capitaine des Diables Rouges en conférence de presse.

Le Brainois a aussi loué la capacité de réaction de son équipe, menée à la demi-heure après un goal de Robert Lewandowski. "On a bien su réagir après leur goal. On aurait pu mettre davantage de buts en première mi-temps mais nous avons ensuite pu concrétiser nos occasions après la pause", a-t-il ajouté.

Après une saison compliquée sur le plan physique au Real Madrid, Eden Hazard s'estime sur la bonne voie. "J'ai besoin de rythme et j'ai envie de jouer. Je ne suis pas encore à 100 pour-cent, c'est certain. Mais on va y arriver. Je n'ai plus de blessure pour l'instant. Je pense être à 80 pour-cent de mes capacités, il me reste une petite marge." Aussi présent devant la presse, Leander Dendoncker est revenu sur son premier but chez les Diables, marqué d'un tir lointain en fin de match. "C'est très spécial pour moi. J'étais passé tout proche plusieurs fois et j'ai eu une occasion de la tête en 2e mi-temps", a expliqué le joueur des Wolves. Placé dans l'axe de la défense, l'ancien joueur du RSC Anderlecht a évoqué son rôle au sein de la formation de Roberto Martinez. "Ce n'était pas une surprise pour moi d'être placé là, ce n'est pas la première fois. J'essaie de toujours être prêt à jouer. J'ai une préférence pour le milieu de terrain mais si le coach a besoin de moi derrière, je suis prêt évidemment."

Eden Hazard, opéré fin mars, a aligné une deuxième titularisation en l'espace de six jours. Après avoir joué une mi-temps contre les Pays-Bas, le milieu offensif du Real Madrid a cette fois disputé 66 minutes lors de la large victoire contre la Pologne (6-1) mercredi au stade Roi Baudouin. Le capitaine a aussi apprécié la réaction après la déroute (1-4) de la semaine dernière. "On a fait ce qu'on avait à faire. Encaisser quatre buts à domicile, c'est toujours compliqué. Nous devions réagir après ce jour sans et nous l'avons fait. Tout le monde va bien dormir ce soir. On doit maintenant enchaîner, continuer à gagner. Notre bilan est désormais d'une défaite et d'une victoire. Remporter les deux rencontres suivantes ferait de ce rassemblement une réussite", a lancé le capitaine des Diables Rouges en conférence de presse. Le Brainois a aussi loué la capacité de réaction de son équipe, menée à la demi-heure après un goal de Robert Lewandowski. "On a bien su réagir après leur goal. On aurait pu mettre davantage de buts en première mi-temps mais nous avons ensuite pu concrétiser nos occasions après la pause", a-t-il ajouté. Après une saison compliquée sur le plan physique au Real Madrid, Eden Hazard s'estime sur la bonne voie. "J'ai besoin de rythme et j'ai envie de jouer. Je ne suis pas encore à 100 pour-cent, c'est certain. Mais on va y arriver. Je n'ai plus de blessure pour l'instant. Je pense être à 80 pour-cent de mes capacités, il me reste une petite marge." Aussi présent devant la presse, Leander Dendoncker est revenu sur son premier but chez les Diables, marqué d'un tir lointain en fin de match. "C'est très spécial pour moi. J'étais passé tout proche plusieurs fois et j'ai eu une occasion de la tête en 2e mi-temps", a expliqué le joueur des Wolves. Placé dans l'axe de la défense, l'ancien joueur du RSC Anderlecht a évoqué son rôle au sein de la formation de Roberto Martinez. "Ce n'était pas une surprise pour moi d'être placé là, ce n'est pas la première fois. J'essaie de toujours être prêt à jouer. J'ai une préférence pour le milieu de terrain mais si le coach a besoin de moi derrière, je suis prêt évidemment."