Sur les 204 kilomètres de course, les coureurs devront arpenter 17 côtes et quelques zones pavées. "Nous avions modifié notre parcours en 2014 et cela avait été une réussite. Sur le parcours actuel, cela peut être la guerre dès le départ ou il peut y avoir une longue échappée. Mais, au final, ce sont toujours les plus forts qui seront devant dans notre final long de 80 kilomètres", a assuré le directeur de course Johan Wastyn. En 2021, le Danois Kasper Asgreen (Quick Step-Alpha Vinyl) avait remporté l'E3 Harelbeke quelques jours avant sa victoire sur le Tour des Flandres. Il s'était imposé devant son équipier Florian Sénéchal et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). (Belga)

Sur les 204 kilomètres de course, les coureurs devront arpenter 17 côtes et quelques zones pavées. "Nous avions modifié notre parcours en 2014 et cela avait été une réussite. Sur le parcours actuel, cela peut être la guerre dès le départ ou il peut y avoir une longue échappée. Mais, au final, ce sont toujours les plus forts qui seront devant dans notre final long de 80 kilomètres", a assuré le directeur de course Johan Wastyn. En 2021, le Danois Kasper Asgreen (Quick Step-Alpha Vinyl) avait remporté l'E3 Harelbeke quelques jours avant sa victoire sur le Tour des Flandres. Il s'était imposé devant son équipier Florian Sénéchal et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). (Belga)