Dylan Teuns, 26 ans, roulait chez BMC depuis quatre saisons et avait remporté l'an dernier, lors de sa meilleure saison, le Tour de Pologne où il défend son titre à partir de samedi. Dylan Teuns, qui n'a pas encore gagné cette année malgré une 6e place à Paris-Nice, a effectué sa rentrée après quatre semaines d'entraînement jeudi passé au GP Cerami qu'il a terminé 36e. L'an dernier, il avait gagné le Tour de Norvège et le Tour de Wallonie, finissant 3e de la Flèche Wallonne. "Je suis très heureux de signer chez Bahrain-Merida, c'est une des meilleurs équipes du monde. Je suis très content du programme de course sur lequel nous nous sommes mis d'accord et pour la confiance placée en moi", a commenté Dylan Teuns. "Nous pensons qu'il a un très gros potentiel pour l'avenir, pas seulement par ses caractéristiques de grimpeurs, mais il possède aussi un vrai talent pour disputer le classement général", a estimé le manager général de Bahrain-Merida, Brent Copeland. (Belga)

Dylan Teuns, 26 ans, roulait chez BMC depuis quatre saisons et avait remporté l'an dernier, lors de sa meilleure saison, le Tour de Pologne où il défend son titre à partir de samedi. Dylan Teuns, qui n'a pas encore gagné cette année malgré une 6e place à Paris-Nice, a effectué sa rentrée après quatre semaines d'entraînement jeudi passé au GP Cerami qu'il a terminé 36e. L'an dernier, il avait gagné le Tour de Norvège et le Tour de Wallonie, finissant 3e de la Flèche Wallonne. "Je suis très heureux de signer chez Bahrain-Merida, c'est une des meilleurs équipes du monde. Je suis très content du programme de course sur lequel nous nous sommes mis d'accord et pour la confiance placée en moi", a commenté Dylan Teuns. "Nous pensons qu'il a un très gros potentiel pour l'avenir, pas seulement par ses caractéristiques de grimpeurs, mais il possède aussi un vrai talent pour disputer le classement général", a estimé le manager général de Bahrain-Merida, Brent Copeland. (Belga)