L'étalon de 5 ans Thunder Snow devient ainsi le premier pur-sang double vainqueur de la World Cup. Une deuxième victoire d'affilée dans cette épreuve, mais acquise de façon complètement différente, d'un nez, alors qu'il s'était imposé avec une importante avance de 5 longueurs en 2018. "Cette fois c'était plus difficile", a admis Soumillon. "C'était même un vrai combat, et Thunder Snow a été à la hauteur. Il est un vrai guerrier qui ne renonce jamais. C'est un cheval fantastique. Les cinquante derniers mètres, j'étais vraiment confiant. Je savais qu'il allait me donner quelque chose de plus, pour remonter Gronkowski et faire la différence, même minime. Je dois le remercier car je n'aurais pas pu y arriver sans lui. Je remercie aussi Saeed bin Suroor (l'entraîneur, désormais recordman avec neuf victoires, ndlr) et Sheikh Mohammed (le propriétaire) pour leur confiance....". A noter que le favori Capezzano, monté par Mickaël Barzalona, a terminé douzième et dernier à plus de trente longueurs du gagnant... Le classement (top 5): 1. Thunder Snow (C. Soumillon) 2. Gronkowski (O. Murphy) 3. Gunnevera (E. Jaramillo) 4. Pavel (J. Rosario) 5. Audible (F.Prat) . (Belga)