Droits télé : la Ligue Pro se rapproche de Fox

10/04/13 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Sportmagazine

En 2014, les droits télé du football belge seront remis sur le marché. A quasiment un an de la signature du nouveau contrat, le petit jeu des rumeurs et des négociations a commencé.

Droits télé : la Ligue Pro se rapproche de Fox

© AFP

Mardi, plusieurs médias annonçaient un rapprochement entre la Ligue Pro et Fox, le groupe international détenu par Rupert Murdoch. A ce jour, rien n'a encore été acté. Mais Ludwig Sneyers, CEO de la Pro League, a confirmé à la DH qu'il entretenait des contacts réguliers avec des responsables de Fox. L'intention de la Pro League est claire : faire jouer le jeu de la concurrence et mettre la pression sur Belgacom, VOO et Telenet, les opérateurs concernés par le contrat actuel.

Depuis l'acquisition des droits en 2005 par Belgacom (36 millions d'euros par saison), les prix n'ont pas cessé d'augmenter. En 2008, Belgacom avait déboursé environ 45 millions d'euros. En 2011, année de signature du contrat actuel, c'est l'intérêt de Telenet et de Voo qui avait permis de faire fructifier les rentrées (environ 55 millions d'euros pour 2011-2012 puis 60 pour les deux autres saisons).

Si Fox entre dans la danse, les opérateurs seraient confrontés à un concurrent international qui ne manque pas de moyens. Fox a récemment marqué les esprits aux Pays-Bas en offrant 1 milliard d'euros sur une période de 12 ans pour les droits de l'Eredivisie.

Mais, à ce jour, beaucoup de questions restent en suspens : les contacts entre la Pro League et Fox iront-ils réellement plus loin ? Si oui, quelle somme les Américains seraient-ils prêts à débourser pour le championnat belge ? Telenet et VOO ont-ils les moyens et l'envie d'augmenter leur participation ? Belgacom, qui a entre-temps massivement investi dans le foot étranger (Liga, Champions League...), cherchera-t-il à contre-attaquer ? D'autres opérateurs (en 2010, Mobistar avait manifesté un vague intérêt) lorgneront-ils une part du gâteau ?

La future réforme du championnat (choix de conserver ou non les play-offs, voire de les adapter) fournira un premier éclairage car c'est elle qui déterminera les lots mis en vente.

Simon Barzyczak

Nos partenaires