"Nous voulions gagner quelque chose d'important. L'équipe a tout donné ce soir (mercredi, ndlr) car nous voulions vraiment rendre cette soirée spéciale pour nous et nos fans", a ajouté le Louvaniste de 33 ans, meilleur buteur de l'histoire du club. Le Diable Rouge, à Naples depuis 2013, a aussi tenu à rendre hommage à son entraîneur, Gennaro Gattuso. L'ancien milieu de terrain international a repris en main le sort de l'équipe napolitaine en décembre, prenant la succession de Carlo Ancelotti alors que les résultats n'étaient pas à la hauteur. "Nous nous sommes retrouvés avec Gattuso", a expliqué Mertens. "L'équipe a adopté un jeu qui lui convenait mieux. Je pense que cette victoire est donc née il y a quelques mois." Concernant sa prolongation de contrat, le Diable Rouge a dit qu'il avait "tout décidé en quarantaine" et qu'il était "ravi" d'avoir signé. Mercredi, Mertens est sorti à la 67e minute de la finale, laissant sa place au Polonais Arkadiusz Milik, auteur du dernier tir décisif. C'est le troisième titre avec Naples pour le Belge, le premier depuis 2014 et ceux acquis en Coupe et Supercoupe d'Italie. (Belga)

"Nous voulions gagner quelque chose d'important. L'équipe a tout donné ce soir (mercredi, ndlr) car nous voulions vraiment rendre cette soirée spéciale pour nous et nos fans", a ajouté le Louvaniste de 33 ans, meilleur buteur de l'histoire du club. Le Diable Rouge, à Naples depuis 2013, a aussi tenu à rendre hommage à son entraîneur, Gennaro Gattuso. L'ancien milieu de terrain international a repris en main le sort de l'équipe napolitaine en décembre, prenant la succession de Carlo Ancelotti alors que les résultats n'étaient pas à la hauteur. "Nous nous sommes retrouvés avec Gattuso", a expliqué Mertens. "L'équipe a adopté un jeu qui lui convenait mieux. Je pense que cette victoire est donc née il y a quelques mois." Concernant sa prolongation de contrat, le Diable Rouge a dit qu'il avait "tout décidé en quarantaine" et qu'il était "ravi" d'avoir signé. Mercredi, Mertens est sorti à la 67e minute de la finale, laissant sa place au Polonais Arkadiusz Milik, auteur du dernier tir décisif. C'est le troisième titre avec Naples pour le Belge, le premier depuis 2014 et ceux acquis en Coupe et Supercoupe d'Italie. (Belga)