Tout comme les dames samedi, les coureurs ont dû composer avec beaucoup de vent et celui-ci allait jouer son rôle dans la course. Au début, trois coureurs ont uni leurs forces : Connor Leahy, Rudy Porter et Carter Turnbull, mais ils n'ont jamais connu une avance de plus de 1:15 sur un peloton actif. Quand Ineos prit les choses en main, le peloton s'est brisé. Les échappés avaient été rattrapés entre-temps et environ nonante coureurs ont pris les devants. Mais tout fut à refaire quand le vent a tourné. Un nouveau groupe d'échappés s'est formé à 140 km de l'arrivée. Il a réussi à compter six minutes d'avance. Après la deuxième montée du Challambra Crescent, le peloton assurait la jonction avant qu'un nouveau groupe de 17 coureurs ne s'isole. Mitchelton-Scott a mené le forcing pour Daryl Impey et Simon Yates. Sivakov, les hommes rapides Ewan, Viviani et Nathan Haas se sont glissés dans celui-ci, tout comme Jens Keukeleire, Dries Devenyns et Jay McCarthy. Dans la montée finale du Challambra Crescent, Yates a accéléré. Les sprinters ont dû cédé, cinq coureurs réussirent à l'accompagner: Keukeleire, McCarthy, Impey, Sivakov et Devenyns. Dans les derniers kilomètres, les attaques furent incessantes. Sivakov a profité d'une nouvelle bosse pour s'isoler à 5 kilomètres de l'arrivée. Cette fois, seul Devenyns est parvenu à combler l'écart avant d'arracher la victoire, la 8e de sa carrière. Devenyns n'avait plus gagné de course depuis sa victoire finale dans le Tour de Wallonie en 2016. Il offre déjà son 5e bouquet de la saison 2020 au 'Wolfpack'. (Belga)

Tout comme les dames samedi, les coureurs ont dû composer avec beaucoup de vent et celui-ci allait jouer son rôle dans la course. Au début, trois coureurs ont uni leurs forces : Connor Leahy, Rudy Porter et Carter Turnbull, mais ils n'ont jamais connu une avance de plus de 1:15 sur un peloton actif. Quand Ineos prit les choses en main, le peloton s'est brisé. Les échappés avaient été rattrapés entre-temps et environ nonante coureurs ont pris les devants. Mais tout fut à refaire quand le vent a tourné. Un nouveau groupe d'échappés s'est formé à 140 km de l'arrivée. Il a réussi à compter six minutes d'avance. Après la deuxième montée du Challambra Crescent, le peloton assurait la jonction avant qu'un nouveau groupe de 17 coureurs ne s'isole. Mitchelton-Scott a mené le forcing pour Daryl Impey et Simon Yates. Sivakov, les hommes rapides Ewan, Viviani et Nathan Haas se sont glissés dans celui-ci, tout comme Jens Keukeleire, Dries Devenyns et Jay McCarthy. Dans la montée finale du Challambra Crescent, Yates a accéléré. Les sprinters ont dû cédé, cinq coureurs réussirent à l'accompagner: Keukeleire, McCarthy, Impey, Sivakov et Devenyns. Dans les derniers kilomètres, les attaques furent incessantes. Sivakov a profité d'une nouvelle bosse pour s'isoler à 5 kilomètres de l'arrivée. Cette fois, seul Devenyns est parvenu à combler l'écart avant d'arracher la victoire, la 8e de sa carrière. Devenyns n'avait plus gagné de course depuis sa victoire finale dans le Tour de Wallonie en 2016. Il offre déjà son 5e bouquet de la saison 2020 au 'Wolfpack'. (Belga)