Van der Poel était le grand favori de cette étape d'ouverture de ce 105e Giro. Donc son équipe Alpecin-Fenix a pris sa part dans la poursuite des deux échappés du jour. Dans la finale, le Néerlandais avait encore quatre coureurs pour le positionner au mieux. "On n'a jamais paniqué, on a fait notre truc. Le plan était de ne plus occuper la tête dans les 10 derniers kilomètres. Vous perdez tellement d'énergie là que nous ne voulions pas le faire, aussi parce que cette montée était longue de cinq kilomètres et que vous pouviez encore rétablir la situation. L'écart s'est creusé dans cette finale et nous avons roulé fort, pour qu'il n'ait plus de problèmes. Dans la finale, vous avez vu à quel point il est bon. Il choisit parfaitement son moment. Joli." "En cours d'étape, Mathieu avait déjà indiqué qu'il se sentait bien. Cela vous motive à rouler à fond pour lui. Nous l'avons fait et il a conclu. Il est maintenant le leader. Un contre-la-montre nous attend demain. Les vrais meilleurs (en contre-la-montre, NDLR) ne sont pas là, donc je m'attends à ce qu'il conserve ce maillot." (Belga)

Van der Poel était le grand favori de cette étape d'ouverture de ce 105e Giro. Donc son équipe Alpecin-Fenix a pris sa part dans la poursuite des deux échappés du jour. Dans la finale, le Néerlandais avait encore quatre coureurs pour le positionner au mieux. "On n'a jamais paniqué, on a fait notre truc. Le plan était de ne plus occuper la tête dans les 10 derniers kilomètres. Vous perdez tellement d'énergie là que nous ne voulions pas le faire, aussi parce que cette montée était longue de cinq kilomètres et que vous pouviez encore rétablir la situation. L'écart s'est creusé dans cette finale et nous avons roulé fort, pour qu'il n'ait plus de problèmes. Dans la finale, vous avez vu à quel point il est bon. Il choisit parfaitement son moment. Joli." "En cours d'étape, Mathieu avait déjà indiqué qu'il se sentait bien. Cela vous motive à rouler à fond pour lui. Nous l'avons fait et il a conclu. Il est maintenant le leader. Un contre-la-montre nous attend demain. Les vrais meilleurs (en contre-la-montre, NDLR) ne sont pas là, donc je m'attends à ce qu'il conserve ce maillot." (Belga)