Côté belge, le grand absent sera Toma Nikoforov, 4e mondial en -100 kg et champion d'Europe en titre. Le Bruxellois a été opéré du genou (rupture du ligament croisé) après s'être blessé au Grand Prix de Budapest il y a un mois. C'est sur les épaules de Charline Van Snick (52kg) que reposent les principaux espoirs de médaille dans le clan belge. La Liégeoise, championne d'Europe 2015 et 2016 en -48 kg, avait changé de catégorie et était passée en -52 kg après les Jeux Olympiques de Rio. Elle a depuis notamment décroché la médaille de bronze au Grand Chelem de Bakou en 2017. Dirk Van Tichelt (-73kg), médaille de bronze des Mondiaux 2009 et 2013, sera aussi du voyage, lui qui avait décroché le bronze aux Jeux de Rio il y a deux ans. Outre Van Snick et Van Tichlet, les couleurs belges seront défendues par Anne-Sophie Jura (-48kg), Mina Libeer (-57kg), Roxane Taeymans et Gabriella Willems (-70kg) et Sophie Berger (-78kg) chez les dames, et par Jorre Verstraeten et Joran Schildermans (-60kg), Kenneth Van Gansbeke (-66kg), Sami Chouchi, vice-champion d'Europe, et Matthias Casse (-81kg) chez les messieurs. A noter que Teddy Riner sera absent à Bakou. Le Français, double champion olympique et dix fois champion du monde en -100 kg, a renoncé aux Mondiaux 2018 et de 2019 à Tokyo, préférant se consacrer sur sa quête d'un 3e titre olympique. Ils étaient sept Belges aux Mondiaux de Budapest l'an dernier. (Belga)