Avec les trois points conquis hier face à Galatasaray, Anderlecht a assuré sa qualification pour l'Europa League et passera l'hiver au chaud. Acteur prépondérant de ce succès, Chancel Mbemba a inscrit un doublé face aux Turcs. Une performance rare pour un joueur d'un club belge en Champions League. Depuis la réforme de la plus grande compétition européenne en 1992, ce n'est que la neuvième fois que cela se produit. Coup d'oeil dans le rétro.

1992-1993 : Gert Verheyen

Premier participant belge à la Champions League nouvelle mouture, le Club Bruges est opposé au Maccabi Tel Aviv au premier tour de la compétition. Après l'avoir emporté 0-1 en Israël, les Blauw en Zwart abordent le match retour plein de confiance. Lorenzo Staelens ouvre la marque peu après la mi-temps avant que Gert Verheyen, qui vient de fêter ses 22 ans, ne réalise le doublé en l'espace de sept minutes pour fixer le score définitif (3-0). Bruges éliminera encore l'Austria Vienne pour accéder à la phase de poule où s'arrêtera la compétition pour les Flandriens. Malgré deux victoires face au CSKA Moscou, les Glasgow Rangers et, surtout, l'OM, futur vainqueur, sont trop forts pour les Brugeois.

1993-1994 : Luc Nilis (2x) et Danny Boffin

Pour son entrée en matière dans la compétition, le Sporting affronte le HJK Helsinki. Vainqueur 0-3 à l'aller, les Mauves se baladent au Parc Astrid. En verve, Luc Nilis réalise le parfait coup du chapeau en marquant à trois reprises en première mi-temps.

Au second tour, c'est le Sparta Prague qui se dresse sur la route des Bruxellois. Après une victoire 0-1 à Prague, Anderlecht est à nouveau le plus fort sur son terrain et s'impose 4-2 grâce, entre autre, à deux nouveaux buts de Lucky Luke.

Versés dans un groupe comprenant l'AC Milan, le Werder Brême et le FC Porto, les Mauves débutent par un nul (0-0) face à Milan avant le fameux match en Allemagne. Après l'ouverture du score par Philippe Albert, Danny Boffin trouve le chemin des filets à deux reprises et Anderlecht mène 0-3 à la mi-temps. 45 minutes plus tard, Brême a totalement renversé la situation et l'emporte 5-3. Le Sporting terminera finalement bon dernier de la poule.

2000-2001 : Tomasz Radzinski (2x)

Toujours dans les mémoires à l'heure actuelle, la campagne européenne 2000-2001 des Mauves avait pourtant bien mal commencé. Corrigés par Manchester United (5-1) et le Dynamo Kiev (4-0), Anderlecht ne compte que trois points, acquis face au PSV, lorsqu'il reçoit les Ukrainiens pour le match retour mais le Sporting a faim ce soir là au Parc Astrid et l'emporte 4-2 grâce notamment à un doublé de sa flèche canadienne, Tomasz Radzinski. Dans une forme éclatante, le compère de Jan Köller remet le couvert six jours plus tard et claque deux buts à Fabien Barthez pour une victoire historique face à ManU. Premier du groupe, les Bruxellois seront finalement éliminés dans la seconde phase de poule malgré de belles victoires à domicile face à la Lazio et au Real Madrid.

2006-2007 : Mbo Mpenza

Confrontés à l'AEK Athènes, Lille et l'AC Milan, Anderlecht ne pèse pas bien lourd sur la scène européenne cette saison-là. Battus à deux reprises par Milan, les Mauves réalisent quatre matches nuls lors des doubles confrontations face aux Grecs et aux Français. Le doublé de Mbo Mpenza lors du 2-2 au stade Bollaert face au LOSC ne suffit donc pas et Anderlecht termine à la quatrième place.

2014-2015 : Anthony Vanden Borre

Malgré de bonnes performances, Anderlecht ne compte qu'un point après les trois premières rencontres. Le déplacement à Arsenal tourne à la catastrophe et les Mauves sont menés 3-0 quand Vanden Borre sonne la charge. Le ketje du Parc Astrid inscrit un but sur position hors-jeu non signalée et convertit un penalty avant que Mitrovic ne viennent arracher un point de la tête dans les arrêts de jeu.

Par Jules Monnier

Avec les trois points conquis hier face à Galatasaray, Anderlecht a assuré sa qualification pour l'Europa League et passera l'hiver au chaud. Acteur prépondérant de ce succès, Chancel Mbemba a inscrit un doublé face aux Turcs. Une performance rare pour un joueur d'un club belge en Champions League. Depuis la réforme de la plus grande compétition européenne en 1992, ce n'est que la neuvième fois que cela se produit. Coup d'oeil dans le rétro. 1992-1993 : Gert Verheyen Premier participant belge à la Champions League nouvelle mouture, le Club Bruges est opposé au Maccabi Tel Aviv au premier tour de la compétition. Après l'avoir emporté 0-1 en Israël, les Blauw en Zwart abordent le match retour plein de confiance. Lorenzo Staelens ouvre la marque peu après la mi-temps avant que Gert Verheyen, qui vient de fêter ses 22 ans, ne réalise le doublé en l'espace de sept minutes pour fixer le score définitif (3-0). Bruges éliminera encore l'Austria Vienne pour accéder à la phase de poule où s'arrêtera la compétition pour les Flandriens. Malgré deux victoires face au CSKA Moscou, les Glasgow Rangers et, surtout, l'OM, futur vainqueur, sont trop forts pour les Brugeois. 1993-1994 : Luc Nilis (2x) et Danny BoffinPour son entrée en matière dans la compétition, le Sporting affronte le HJK Helsinki. Vainqueur 0-3 à l'aller, les Mauves se baladent au Parc Astrid. En verve, Luc Nilis réalise le parfait coup du chapeau en marquant à trois reprises en première mi-temps. Au second tour, c'est le Sparta Prague qui se dresse sur la route des Bruxellois. Après une victoire 0-1 à Prague, Anderlecht est à nouveau le plus fort sur son terrain et s'impose 4-2 grâce, entre autre, à deux nouveaux buts de Lucky Luke. Versés dans un groupe comprenant l'AC Milan, le Werder Brême et le FC Porto, les Mauves débutent par un nul (0-0) face à Milan avant le fameux match en Allemagne. Après l'ouverture du score par Philippe Albert, Danny Boffin trouve le chemin des filets à deux reprises et Anderlecht mène 0-3 à la mi-temps. 45 minutes plus tard, Brême a totalement renversé la situation et l'emporte 5-3. Le Sporting terminera finalement bon dernier de la poule.2000-2001 : Tomasz Radzinski (2x)Toujours dans les mémoires à l'heure actuelle, la campagne européenne 2000-2001 des Mauves avait pourtant bien mal commencé. Corrigés par Manchester United (5-1) et le Dynamo Kiev (4-0), Anderlecht ne compte que trois points, acquis face au PSV, lorsqu'il reçoit les Ukrainiens pour le match retour mais le Sporting a faim ce soir là au Parc Astrid et l'emporte 4-2 grâce notamment à un doublé de sa flèche canadienne, Tomasz Radzinski. Dans une forme éclatante, le compère de Jan Köller remet le couvert six jours plus tard et claque deux buts à Fabien Barthez pour une victoire historique face à ManU. Premier du groupe, les Bruxellois seront finalement éliminés dans la seconde phase de poule malgré de belles victoires à domicile face à la Lazio et au Real Madrid. 2006-2007 : Mbo MpenzaConfrontés à l'AEK Athènes, Lille et l'AC Milan, Anderlecht ne pèse pas bien lourd sur la scène européenne cette saison-là. Battus à deux reprises par Milan, les Mauves réalisent quatre matches nuls lors des doubles confrontations face aux Grecs et aux Français. Le doublé de Mbo Mpenza lors du 2-2 au stade Bollaert face au LOSC ne suffit donc pas et Anderlecht termine à la quatrième place.2014-2015 : Anthony Vanden Borre Malgré de bonnes performances, Anderlecht ne compte qu'un point après les trois premières rencontres. Le déplacement à Arsenal tourne à la catastrophe et les Mauves sont menés 3-0 quand Vanden Borre sonne la charge. Le ketje du Parc Astrid inscrit un but sur position hors-jeu non signalée et convertit un penalty avant que Mitrovic ne viennent arracher un point de la tête dans les arrêts de jeu. Par Jules Monnier