Jess Thorup n'a effectué qu'un seul changement dans son onze de base vainqueur de Courtrai: de retour de blessure, Verstraete a repris sa place à Franko Andrijasevic. Par contre, Hein Vanhaezebrouck a joué la surprise en écartant Pieter Gerkens, Alexis Saelemaekers et Zakaria Bakkali au profit de Mohammed Dauda, Albert Sambi Lokonga et Francis Amuzu. Les jeunes devaient se montrer mais c'est un vieux briscard, Kums, qui a frappé le premier sur coup franc (4e, 1-0). Aligné à l'arrière gauche, Amuzu a connu quelques soucis avec Stallone Limbombe notamment quand l'ailier gantois l'a planté sur un une-deux avec Roman Yaremchuk et a obligé Thomas Didillon à sauver son camp (15e). Avec La Gantoise partie à la chasse au but, le ballon est allé d'un camp à l'autre mais Kums a perdu un duel avec Lovre Kalinic (26e) et Dauda a mis à côté de la tête un ballon (29e). Peu après, le jeune attaquant ghanéen a été la cible d'une semelle de Verstraete, qui a été exclu sur l'intervention du VAR, Erik Lambrechts ayant au préalable donné la jaune (34e). Alors qu'Anderlecht voulait profiter de cet avantage, la fin de la mi-temps s'est résumée en une histoire de poteaux. Un tir de Kums a heurté le montant (43e) et une frappe d'Yaremchuk a rebondi sur la transversale (45e). A la reprise, Anderlecht a relancé la machine mais Kums a envoyé le ballon dans les mains de Kalinic (50e) et Landry Dimata a tiré à côté (51e). Gand vivait toujours et Yaremchuk a de nouveau manqué l'égalisation (55e). L'heure du premier changement a sonné: Dauda, un peu éteint, a cédé sa place à Gerkens (58e). Les Anderlechtois ne parvenaient pas à imposer leur volonté et le public a pris à partie Bubacarr Sanneh, qui préférait passer le ballon en retrait à son gardien au lieu de construire. C'est alors que Kums a calmé les esprits en signant un doublé d'un tir d'au-delà des 16 m à 101 km/h (73e, 2-0). Anderlecht avait encore un objectif: ne pas encaisser avec Kenny Saief à la place de Kums (82e), Didillon a fêté sa troisième clean-shit en 20 matches. (Belga)

Jess Thorup n'a effectué qu'un seul changement dans son onze de base vainqueur de Courtrai: de retour de blessure, Verstraete a repris sa place à Franko Andrijasevic. Par contre, Hein Vanhaezebrouck a joué la surprise en écartant Pieter Gerkens, Alexis Saelemaekers et Zakaria Bakkali au profit de Mohammed Dauda, Albert Sambi Lokonga et Francis Amuzu. Les jeunes devaient se montrer mais c'est un vieux briscard, Kums, qui a frappé le premier sur coup franc (4e, 1-0). Aligné à l'arrière gauche, Amuzu a connu quelques soucis avec Stallone Limbombe notamment quand l'ailier gantois l'a planté sur un une-deux avec Roman Yaremchuk et a obligé Thomas Didillon à sauver son camp (15e). Avec La Gantoise partie à la chasse au but, le ballon est allé d'un camp à l'autre mais Kums a perdu un duel avec Lovre Kalinic (26e) et Dauda a mis à côté de la tête un ballon (29e). Peu après, le jeune attaquant ghanéen a été la cible d'une semelle de Verstraete, qui a été exclu sur l'intervention du VAR, Erik Lambrechts ayant au préalable donné la jaune (34e). Alors qu'Anderlecht voulait profiter de cet avantage, la fin de la mi-temps s'est résumée en une histoire de poteaux. Un tir de Kums a heurté le montant (43e) et une frappe d'Yaremchuk a rebondi sur la transversale (45e). A la reprise, Anderlecht a relancé la machine mais Kums a envoyé le ballon dans les mains de Kalinic (50e) et Landry Dimata a tiré à côté (51e). Gand vivait toujours et Yaremchuk a de nouveau manqué l'égalisation (55e). L'heure du premier changement a sonné: Dauda, un peu éteint, a cédé sa place à Gerkens (58e). Les Anderlechtois ne parvenaient pas à imposer leur volonté et le public a pris à partie Bubacarr Sanneh, qui préférait passer le ballon en retrait à son gardien au lieu de construire. C'est alors que Kums a calmé les esprits en signant un doublé d'un tir d'au-delà des 16 m à 101 km/h (73e, 2-0). Anderlecht avait encore un objectif: ne pas encaisser avec Kenny Saief à la place de Kums (82e), Didillon a fêté sa troisième clean-shit en 20 matches. (Belga)