Pour Jürgen Klopp, le grand blond qui a guidé Dortmund au 2e sacre consécutif, "c'est ce que le football allemand peut offrir de meilleur, un match à ne pas rater", tandis que son alter ego Jupp Heynckes veut combler un vide national en route vers la finale de Ligue des champions contre Chelsea une semaine plus tard.

Les deux entraineurs devraient d'ailleurs aligner leur meilleur onze : Jupp Heynckes en misant sur les tombeurs du Real Madrid en C1 et Jürgen Klopp sur un groupe qui reste sur une série de 28 matches sans défaites et un record de 81 points en une saison de Bundesliga !

Le passé parle en faveur du Bayern, vainqueur de 15 de ses 17 finales de Coupe d'Allemagne, dont 5 lors des 10 dernières années, contre seulement 2 sur 4 pour Dortmund, la dernière quelques mois avant la chute du Mur.

Mais les deux dernières saisons ont été favorables aux Jaune et Noir qui ont remporté leurs quatre duels face au Bayern.

Financièrement, le Pokal est aussi une aubaine puisqu'elle offre 2,5 millions d'euros au vainqueur (2 millions pour le finaliste), pour un total de 6,256 millions depuis les 100.000 euros du premier tour.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Pour Jürgen Klopp, le grand blond qui a guidé Dortmund au 2e sacre consécutif, "c'est ce que le football allemand peut offrir de meilleur, un match à ne pas rater", tandis que son alter ego Jupp Heynckes veut combler un vide national en route vers la finale de Ligue des champions contre Chelsea une semaine plus tard. Les deux entraineurs devraient d'ailleurs aligner leur meilleur onze : Jupp Heynckes en misant sur les tombeurs du Real Madrid en C1 et Jürgen Klopp sur un groupe qui reste sur une série de 28 matches sans défaites et un record de 81 points en une saison de Bundesliga ! Le passé parle en faveur du Bayern, vainqueur de 15 de ses 17 finales de Coupe d'Allemagne, dont 5 lors des 10 dernières années, contre seulement 2 sur 4 pour Dortmund, la dernière quelques mois avant la chute du Mur. Mais les deux dernières saisons ont été favorables aux Jaune et Noir qui ont remporté leurs quatre duels face au Bayern. Financièrement, le Pokal est aussi une aubaine puisqu'elle offre 2,5 millions d'euros au vainqueur (2 millions pour le finaliste), pour un total de 6,256 millions depuis les 100.000 euros du premier tour. Sportfootmagazine.be, avec Belga