Solide du fond du court et performante en défense, Cibulkova aura joué son dernier match sur le circuit en mai à Roland-Garros, battue d'entrée par la Biélorusse Aryna Sabalenka. "Ce n'est pas une décision prise à la va-vite où on se dit +je n'ai plus envie de jouer+ en se réveillant", a expliqué Cibulkova. "Le processus a été long. J'étais déjà presque convaincue que ma défaite à Miami (en mars, ndlr) contre Azarenka pouvait être mon dernier match." "Puis j'ai parlé avec mon entraîneur qui m'a rappelé que j'avais promis de jouer la Fed Cup pour dire au-revoir à mes fans en Slovaquie", a-t-elle ajouté. Un mois après sa défaite d'entrée en Floride, elle a a remporté ses deux matches en simple contre le Brésil, permettant à son pays de s'imposer. "Le plan était ensuite d'aller jusque Roland-Garros sans officiellement annoncer ma retraite pour profiter de l'été, prendre soin de moi, disposer d'un peu de repos et de voir comment les choses évoluent. Le processus a été long." Cibulkova, 30 ans, compte 8 titres en simple à son palmarès, et un titre en double, sur le gazon de Rosmalen en 2017 avec Kirsten Flipkens avec qui elle a souvent joué. Meilleure joueuse slovaque de l'histoire, Cibulkova a ouvert son compteur en octobre 2011 à Moscou et l'a refermé à l'issue de la saison 2016 en décrochant son plus grand succès, le Masters de fin de saison à Singapour. La droitière de Bratislava y avait battu en finale l'Allemande Angelique Kerber malgré deux défaites en phase de groupe. Cibulkova a également perdu 13 fois en finale, dont celle à l'Open d'Australie 2014 contre la Chinoise Li Na. (Belga)