C'est le troisième passage de Di Carlo à la tête des 'Clivensi': il avait déjà dirigé le club entre novembre 2008 et mai 2010 et entre juin 2011 et octobre 2012. Le Chievo est dans une situation très délicate: le club n'a toujours pas gagné la moindre rencontre après 12 journées de championnat (trois partages et neuf défaites), et est bloqué à 0 point en raison d'une pénalité de trois points infligée par la fédération italienne pour fraude financière. En conséquence, Chievo possède 9 longueurs de retard sur le premier sauvé, l'Udinese. Di Carlo est déjà le troisième entraîneur du Chievo cette saison. Lorenzo D'Anna, ancien joueur emblématique du club, avait débuté la saison avant d'être remercié et remplacé par Gian Piero Ventura. L'ancien sélectionneur de l'Italie, qui était de retour sur un banc de touche après la non-qualification de la 'Nazionale' au Mondial en Russie, a présenté sa démission après seulement quatre rencontres (un partage et trois défaites). (Belga)

C'est le troisième passage de Di Carlo à la tête des 'Clivensi': il avait déjà dirigé le club entre novembre 2008 et mai 2010 et entre juin 2011 et octobre 2012. Le Chievo est dans une situation très délicate: le club n'a toujours pas gagné la moindre rencontre après 12 journées de championnat (trois partages et neuf défaites), et est bloqué à 0 point en raison d'une pénalité de trois points infligée par la fédération italienne pour fraude financière. En conséquence, Chievo possède 9 longueurs de retard sur le premier sauvé, l'Udinese. Di Carlo est déjà le troisième entraîneur du Chievo cette saison. Lorenzo D'Anna, ancien joueur emblématique du club, avait débuté la saison avant d'être remercié et remplacé par Gian Piero Ventura. L'ancien sélectionneur de l'Italie, qui était de retour sur un banc de touche après la non-qualification de la 'Nazionale' au Mondial en Russie, a présenté sa démission après seulement quatre rencontres (un partage et trois défaites). (Belga)