Tenant du titre et septuple vainqueur à Melbourne Park, un record, 'Nole' a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue, prenant d'entrée le service de l'Autrichien (3-0). Si Thiem est revenu à 4-4 au caractère, le Serbe a placé un nouveau coup d'accélérateur pour prendre les commandes de la rencontre (6-4). Le scénario s'est alors inversé dans le deuxième set. Mené 3-1 et passablement agacé à certains moments, Djokovic est revenu au score (4-4) mais le droitier de Wiener Neustadt, plus régulier, a finalement empoché la manche (4-6). Pour sa 26e finale dans un tournoi majeur, seuls Federer (31) et Nadal (27) ont fait mieux dans l'histoire, le Serbe a accusé le coup physiquement dans le 3e set. Voyant son pourcentage au service baisser, il a été breaké deux fois et a permis à Thiem, toujours aussi régulier, de prendre logiquement les devants (2-6). Après un temps mort médical pris à l'issue du troisième set, Djokovic a retrouvé un second souffle salvateur. Avec plus de coups gagnants et moins de fautes directes que son adversaire, il a emmené le match vers un cinquième set décisif (6-3). Peut-être quelque peu émoussé par ses derniers duels, Thiem, qui a passé presque 6 heures de plus que le Serbe sur les courts de Melbourne Park depuis le début de la quinzaine, a vu son adversaire prendre le dessus. S'engageant dans toutes les balles et commettant moins d'erreurs, Djokovic a fait preuve d'un mental d'acier et d'une grande solidité au service pour signer son huitième sacre aux antipodes (6-4). Le Serbe est devenu le 3e joueur de l'histoire à s'imposer huit fois dans le même Majeur (il a gagné à Melbourne en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016 et 2019), après Nadal à Roland-Garros (12) et Federer à Wimbledon (8). Cette victoire lui permet d'ailleurs de détrôner Nadal au sommet de la hiérarchie. Quant à Thiem, qui sera 4e lundi au prochain classement mondial, a manqué l'occasion de venir s'immiscer dans le 'Big Three' du classement mondial en chipant la 3e place à Federer. (Belga)

Tenant du titre et septuple vainqueur à Melbourne Park, un record, 'Nole' a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue, prenant d'entrée le service de l'Autrichien (3-0). Si Thiem est revenu à 4-4 au caractère, le Serbe a placé un nouveau coup d'accélérateur pour prendre les commandes de la rencontre (6-4). Le scénario s'est alors inversé dans le deuxième set. Mené 3-1 et passablement agacé à certains moments, Djokovic est revenu au score (4-4) mais le droitier de Wiener Neustadt, plus régulier, a finalement empoché la manche (4-6). Pour sa 26e finale dans un tournoi majeur, seuls Federer (31) et Nadal (27) ont fait mieux dans l'histoire, le Serbe a accusé le coup physiquement dans le 3e set. Voyant son pourcentage au service baisser, il a été breaké deux fois et a permis à Thiem, toujours aussi régulier, de prendre logiquement les devants (2-6). Après un temps mort médical pris à l'issue du troisième set, Djokovic a retrouvé un second souffle salvateur. Avec plus de coups gagnants et moins de fautes directes que son adversaire, il a emmené le match vers un cinquième set décisif (6-3). Peut-être quelque peu émoussé par ses derniers duels, Thiem, qui a passé presque 6 heures de plus que le Serbe sur les courts de Melbourne Park depuis le début de la quinzaine, a vu son adversaire prendre le dessus. S'engageant dans toutes les balles et commettant moins d'erreurs, Djokovic a fait preuve d'un mental d'acier et d'une grande solidité au service pour signer son huitième sacre aux antipodes (6-4). Le Serbe est devenu le 3e joueur de l'histoire à s'imposer huit fois dans le même Majeur (il a gagné à Melbourne en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016 et 2019), après Nadal à Roland-Garros (12) et Federer à Wimbledon (8). Cette victoire lui permet d'ailleurs de détrôner Nadal au sommet de la hiérarchie. Quant à Thiem, qui sera 4e lundi au prochain classement mondial, a manqué l'occasion de venir s'immiscer dans le 'Big Three' du classement mondial en chipant la 3e place à Federer. (Belga)