Mikael Lustig à propos...

...de son transfert à Gand : "Honnêtement, je ne connaissais pas grand-chose du club et je ne m'emballais donc pas (il rit). J'avais d'autres possibilités, je pouvais rentrer en Suède ou aller jouer en Italie mais plus mes recherches avançaient, plus je constatais que Gand correspondait le mieux à mes aspirations. Mon compatriote Erik Johansson, qui a joué à Gand, m'a également dit beaucoup de bien du club. Le contrat qu'ils m'ont proposé (il a signé pour trois ans, ndlr) constituait aussi une preuve qu'ils me voulaient vraiment. Peter Verbeke m'a expliqué concrètement le rôle qui me serait réservé - l'accompagnement des jeunes joueurs constituait un point important - et, à ce stade de ma carrière, ça ne me paraissait pas être une mauvaise chose. J'aime prendre les choses en mains. Ça commence à l'entraînement et ça se poursuit automatiquement en match."

...de son ancien coéquipier Virgil van Dijk : "Beaucoup disaient qu'il était bon parce qu'il ne jouait qu'en Écosse. Parfois, on aurait dit un homme contre des gamins. Il les dominait aisément, ne perdait aucun duel. Mais on a vu la saison dernière qu'il faisait pareil en Ligue des Champions. Il n'y a donc pas de discussion : c'est la classe mondiale."

...de Zlatan Ibrahimovic : "Les médias prennent parfois ses déclarations à la lettre et il semble arrogant mais je peux vous dire que je n'ai jamais rencontré un joueur aussi professionnel que lui. On ne le dit pas suffisamment. La façon dont il s'entraîne et soigne son corps fait de lui un exemple pour les autres. Sans cela, il n'aurait pas fait une carrière aussi longue. A 37 ans, il est toujours performant en MLS."

Par Matthias Stockmans

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Mikael Lustig dans votre Sport/Foot Magazine Spécial Compétition