La meneuse liégeoise a complété sa ligne de stats avec 4 points au compteur (1/2 à 2pts, 0/3 à 3 pts, 2/2 aux lancers), 4 rebonds et une interception pour quatre fautes personnelles en 30 minutes de jeu. Pour sa première saison en WNBA, Julie Allemand, 24 ans, s'est approchée de son record personnel d'assists (11, record égalé de sa franchise), elle qui figure au second rang du ranking des passes décisives, derrière l'Américano-hongroise Courtney Vandersloot, auteur de 18 assists avec Chicago contre Indiana précisément lundi, soit le record de la WNBA. Avec des moyennes de 8,3 points, 4,1 rebonds et 5,6 assists par match, la Belgian Cat est sur de très bonnes bases puisqu'aucune rookie n'a fait mieux que 8.0 pts, 4.0 rebonds et 5.0 assists à l'issue d'une saison dans l'histoire de la WNBA, selon les statistiques du championnat américain. Prévue jeudi, la rencontre avait été reportée suite aux actions de sensibilisation des joueuses de la WNBA contre les violences policières à la suite des tirs sur Jacob Blake par un policier américain. Au classement général, Indiana (5 victoires, 11 défaites) occupe la 9e place de la WNBA. Les huit premiers vont en playoffs. Il reste 6 rencontres à disputer. Julie Allemand et Indiana Fever rejouent encore cette nuit (2h00 du matin), face à Atlanta cette fois, 11e (3-13). Washington Mystics, 10e (4-11), et Emma Meesseman, jouent demain (dans la nuit de mercredi à jeudi en Belgique) contre le leader, Seattle Storm (11-3), déjà qualifié pour les playoffs. (Belga)

La meneuse liégeoise a complété sa ligne de stats avec 4 points au compteur (1/2 à 2pts, 0/3 à 3 pts, 2/2 aux lancers), 4 rebonds et une interception pour quatre fautes personnelles en 30 minutes de jeu. Pour sa première saison en WNBA, Julie Allemand, 24 ans, s'est approchée de son record personnel d'assists (11, record égalé de sa franchise), elle qui figure au second rang du ranking des passes décisives, derrière l'Américano-hongroise Courtney Vandersloot, auteur de 18 assists avec Chicago contre Indiana précisément lundi, soit le record de la WNBA. Avec des moyennes de 8,3 points, 4,1 rebonds et 5,6 assists par match, la Belgian Cat est sur de très bonnes bases puisqu'aucune rookie n'a fait mieux que 8.0 pts, 4.0 rebonds et 5.0 assists à l'issue d'une saison dans l'histoire de la WNBA, selon les statistiques du championnat américain. Prévue jeudi, la rencontre avait été reportée suite aux actions de sensibilisation des joueuses de la WNBA contre les violences policières à la suite des tirs sur Jacob Blake par un policier américain. Au classement général, Indiana (5 victoires, 11 défaites) occupe la 9e place de la WNBA. Les huit premiers vont en playoffs. Il reste 6 rencontres à disputer. Julie Allemand et Indiana Fever rejouent encore cette nuit (2h00 du matin), face à Atlanta cette fois, 11e (3-13). Washington Mystics, 10e (4-11), et Emma Meesseman, jouent demain (dans la nuit de mercredi à jeudi en Belgique) contre le leader, Seattle Storm (11-3), déjà qualifié pour les playoffs. (Belga)