Dirk Huyck à propos...

...de sa nuit en cellule après son arrestation : "Je n'ai pas dormi, le temps ne passait pas et des tas de choses me passaient par la tête. Pourquoi étais-je entré dans le monde du football? Je n'imaginais pas que cette passion allait m'amener à Hasselt, me priver de contacts, de téléphone, de montre... Une cellule, c'est sinistre : petit, vide, un matelas tout fin, une tartine que je ne suis pas parvenu à terminer. Le fait de perdre sa journée n'est pas grave mais l'angoisse reste. Pendant longtemps, quand on sonnait à la porte, mes cheveux se dressaient sur la tête, il m'a fallu un certain temps pour retrouver l'équilibre."

...de l'impact de l'affaire sur Waasland-Beveren : "Ce fut une mauvaise saison et ce dossier y est pour quelque chose. Il est très difficile de chiffrer cela mais je pense que ça nous a coûté un million à un million et demi d'euros. En recettes-guichets, en valeur des joueurs, en sponsors, en repas... Nous avons perdu une partie de la direction. Nous allons maintenant tenter de retrouver la confiance des gens. Il est super important que la commission nous aient acquittés sur les faits. Pas sur les erreurs de procédure."

...de sa rencontre avec Dejan Veljkovic : "Mes relations avec Dejan n'étaient ni bonnes ni mauvaises, elles étaient inexistantes. Lors du premier entretien, il m'a d'ailleurs dit que c'était juste une question, pour ne pas tuer un club ami. Nous n'avions plus rien à gagner. Il n'a pas insisté. Et c'est quoi, un club ami? Moi, je ne veux tuer personne. Il y a toujours un descendant et ça peut être nous. Mais il faut rester sportif. Dejan l'a vite compris car après le mardi, il n'a plus cherché à me contacter."

...son erreur : "Ça a été une année difficile sur tous les plans. Pour le club, pour moi. La seule erreur que j'aie commise, celle de ne pas dénoncer, je l'ai avouée dès le premier jour. Je n'ai pas accepté la corruption mais je ne l'ai pas dénoncée, c'est comme ça mais ça ne m'empêche pas de rester président. Et quand je suis revenu, nous avons mis les bouchées doubles au boulot."

Par Peter T'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Dirk Huyck dans votre Sport/Foot Magazine