Les coureurs du Wolfpack se réunissent traditionnellement à Calpe dans leur camp de base. Le terrain y est propice pour une bonne préparation avec des profils de route variés pour permettre aux coureurs de classiques et aux sprinters de répéter leurs premières gammes par un temps relativement clément pour la saison. "Ce camp est l'une des quelques occasions sur l'année de voir toute l'équipe ensemble", a commenté Koen Pelgrim, le directeur sportif en chef de Deceuninck-Quick-Step. "Nous pourrons effectuer une évaluation du groupe, bien sûr dans le respect des mesures sanitaires relatives au coronavirus. C'est aussi l'occasion de mettre en place des structures d'entraînements de qualité et d'essayer le matériel pour la saison qui vient, la 20e de l'équipe dans le peloton." (Belga)

Les coureurs du Wolfpack se réunissent traditionnellement à Calpe dans leur camp de base. Le terrain y est propice pour une bonne préparation avec des profils de route variés pour permettre aux coureurs de classiques et aux sprinters de répéter leurs premières gammes par un temps relativement clément pour la saison. "Ce camp est l'une des quelques occasions sur l'année de voir toute l'équipe ensemble", a commenté Koen Pelgrim, le directeur sportif en chef de Deceuninck-Quick-Step. "Nous pourrons effectuer une évaluation du groupe, bien sûr dans le respect des mesures sanitaires relatives au coronavirus. C'est aussi l'occasion de mettre en place des structures d'entraînements de qualité et d'essayer le matériel pour la saison qui vient, la 20e de l'équipe dans le peloton." (Belga)