Le match a été interrompu par l'arbitre Ruddy Buquet et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires, alors que Payet se faisait soigner sur le terrain. Le N.10 de l'OM s'apprêtait à tirer un corner lorsque des projectiles ont atterri à côté de lui, des faits signalés par l'arbitre au délégué de la rencontre. Lorsque le calme a semblé être revenu, Dimitri Payet a tenté de poser le ballon pour jouer le corner, moment auquel il a été touché au niveau de l'oreille par une bouteille d'eau lancée depuis la tribune lyonnaise. Le capitaine olympien est resté au sol de longues minutes, entouré par les joueurs des deux équipes et des membres du staff médical phocéen. Il a ensuite regagné les vestiaires, une poche de glace sur la tempe. Il avait été accueilli par des chants d'insultes lors de l'échauffement, émanant des deux virages des supporters de l'OL. Le milieu de terrain réunionnais avait déjà été touché par une bouteille lors d'un match à Nice en tout début de saison, au mois d'août. Le match avait alors été interrompu à un quart d'heure du terme, avant d'être rejoué à huis clos et sur terrain neutre, à Troyes le 27 octobre (1-1). Le club azuréen avait été sanctionné d'un retrait de deux points au classement dont un avec sursis. (Belga)

Le match a été interrompu par l'arbitre Ruddy Buquet et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires, alors que Payet se faisait soigner sur le terrain. Le N.10 de l'OM s'apprêtait à tirer un corner lorsque des projectiles ont atterri à côté de lui, des faits signalés par l'arbitre au délégué de la rencontre. Lorsque le calme a semblé être revenu, Dimitri Payet a tenté de poser le ballon pour jouer le corner, moment auquel il a été touché au niveau de l'oreille par une bouteille d'eau lancée depuis la tribune lyonnaise. Le capitaine olympien est resté au sol de longues minutes, entouré par les joueurs des deux équipes et des membres du staff médical phocéen. Il a ensuite regagné les vestiaires, une poche de glace sur la tempe. Il avait été accueilli par des chants d'insultes lors de l'échauffement, émanant des deux virages des supporters de l'OL. Le milieu de terrain réunionnais avait déjà été touché par une bouteille lors d'un match à Nice en tout début de saison, au mois d'août. Le match avait alors été interrompu à un quart d'heure du terme, avant d'être rejoué à huis clos et sur terrain neutre, à Troyes le 27 octobre (1-1). Le club azuréen avait été sanctionné d'un retrait de deux points au classement dont un avec sursis. (Belga)