Diego Van Looy, 4e de l'Ironman de Nice et 5e de celui de Lanzarote cette saison, a forgé son succès dans la dernière course à pied. Faisant partie d'un groupe de 9 leaders à vélo, réduit à 5 à son arrivée dans la deuxième transition, le Flandrien a composé un trio avec Odeyn et Gossauer au début des 30 derniers kilomètres à pied. Il s'est ensuite isolé avec le Suisse à la fin de la 1ère des trois boucles finales. Victime de crampes, Gossauer n'a pu résister au rythme imposé par le Belge, qui succède ainsi au Français Gaël Le Bellec, toujours blessé après un accident en compétition avec une voiture aux Etats-Unis. Van Looy, vainqueur en 2018 du triathlon d'Embrun, décroche à Zofingen sa première couronne mondial dans la discipline. Il imite quatre autres duathlètes belges déjà récompensés depuis la création de l'épreuve en 1997 par l'ITU: le regretté Benny Van Steelant (2000, 2001, 2005, 2006), Joerie Vansteelant (2007, 2008, 2011, 2012), Rob Woestenborghs (2013) et Seppe Odeyn (2016). Koen Maris fut également vainqueur en 2007 du Powerman de Zofingen, mais l'épreuve ne comptait alors pas encore comme championnat mondial ITU. Notons également les succès dans leur catégories d'âge de Jonas Vandevyvere (25-29 ans), Diederik Derijcke (30-34 ans), Bert Wouters (35-39 ans) et Stéphane Vander Bruggen (40-44 ans). Chez les dames, la Suissesse Nina Zoller a décroché son premier titre mondial en s'imposant, en 7h14:54, devant ses compatriote Mélanie Maurer (7h17:11) et Corina Hengartner (7h27:46). Seule Belge engagée chez les professionnelles, Virginie Soenen a terminé à la 6e place (7h53:57). (Belga)