Après trois étapes disputées au sprint et toutes remportées par l'Irlandais Sam Bennett (Bora-hansgrohe), le Tour de Turquie abordait la 4e étape, la seule dont l'arrivée était jugée au sommet. Six coureurs composaient l'échappée du jour, dont le Belge Ludovic Robeet (WB Veranclassic Aqua Protect). Outre Robeet, Ferit Samli (Turquie), Danilo Celano (Caja Rural), Alberto Cecchin (Wilier Triestina - Selle Italia), Alessandro Tonelli (Bardiani - CFS) et Davide Ballerini (Androni - Sidermec - Bottecchia) ont compté jusqu'à 3 minutes d'avance. Mais les trois derniers fuyards, Robeet, Samli et Ballerini, ont été repris à 40 km de l'arrivée. Il aura ensuite fallu attendre les trois derniers kilomètres de l'ascension pour voir du mouvement en tête de course. Plus fort que ses concurrents, Diego Ulissi a fait la différence dans les 300 derniers mètres. Il a devancé Hansen de 5 secondes et Martinez de 9. Grâce à ce succès, le 3e de sa saison après le GP de la Côte Étrusque et le GP de Montréal, Ulissi est désormais leader du classement général avec 12 secondes d'avance sur Hansen. Samedi, la 5e des 6 étapes au programme de l'épreuve turque, promue WorldTour cette saison, verra le peloton relier Selcuk à Izmir sur 166 km. Le sommet d'un col de 2e catégorie est situé à 29 km de l'arrivée. (Belga)

Après trois étapes disputées au sprint et toutes remportées par l'Irlandais Sam Bennett (Bora-hansgrohe), le Tour de Turquie abordait la 4e étape, la seule dont l'arrivée était jugée au sommet. Six coureurs composaient l'échappée du jour, dont le Belge Ludovic Robeet (WB Veranclassic Aqua Protect). Outre Robeet, Ferit Samli (Turquie), Danilo Celano (Caja Rural), Alberto Cecchin (Wilier Triestina - Selle Italia), Alessandro Tonelli (Bardiani - CFS) et Davide Ballerini (Androni - Sidermec - Bottecchia) ont compté jusqu'à 3 minutes d'avance. Mais les trois derniers fuyards, Robeet, Samli et Ballerini, ont été repris à 40 km de l'arrivée. Il aura ensuite fallu attendre les trois derniers kilomètres de l'ascension pour voir du mouvement en tête de course. Plus fort que ses concurrents, Diego Ulissi a fait la différence dans les 300 derniers mètres. Il a devancé Hansen de 5 secondes et Martinez de 9. Grâce à ce succès, le 3e de sa saison après le GP de la Côte Étrusque et le GP de Montréal, Ulissi est désormais leader du classement général avec 12 secondes d'avance sur Hansen. Samedi, la 5e des 6 étapes au programme de l'épreuve turque, promue WorldTour cette saison, verra le peloton relier Selcuk à Izmir sur 166 km. Le sommet d'un col de 2e catégorie est situé à 29 km de l'arrivée. (Belga)