L'Alostois de 35 ans a signé un chrono de 1:08.825 sur le vélodrome d'Izu, où la victoire est revenue au Chinois Li Zhangyu (C1). Celui-ci s'est imposé en 1:08.347 devant le Français Alexandre Leaute (C2/1:09.211) et le Britannique Jaco van Gass (C3/1:05.569). Jeudi, Diederick Schelfhout n'était pas parvenu à se qualifier pour la finale de la poursuite individuelle sur 3 km, signant le 5e temps des qualifications. Diederick Schelfhout, qui souffre d'un manque de puissance dans les membres à gauche suite à un accident de la route en 2008, avait pris la 12e place du kilomètre en contre-la-montre en 2016 à Rio, devenant vice-champion du monde dans la même ville en 2018 et 3e un an plus tard aux Mondiaux à Appeldoorn aux Pays-Bas. Il s'était classé 9e de la poursuite individuelle sur 3 km des Jeux de Rio. (Belga)

L'Alostois de 35 ans a signé un chrono de 1:08.825 sur le vélodrome d'Izu, où la victoire est revenue au Chinois Li Zhangyu (C1). Celui-ci s'est imposé en 1:08.347 devant le Français Alexandre Leaute (C2/1:09.211) et le Britannique Jaco van Gass (C3/1:05.569). Jeudi, Diederick Schelfhout n'était pas parvenu à se qualifier pour la finale de la poursuite individuelle sur 3 km, signant le 5e temps des qualifications. Diederick Schelfhout, qui souffre d'un manque de puissance dans les membres à gauche suite à un accident de la route en 2008, avait pris la 12e place du kilomètre en contre-la-montre en 2016 à Rio, devenant vice-champion du monde dans la même ville en 2018 et 3e un an plus tard aux Mondiaux à Appeldoorn aux Pays-Bas. Il s'était classé 9e de la poursuite individuelle sur 3 km des Jeux de Rio. (Belga)