Wilmots a entamé sa conférence de presse par les points négatifs du match face à la Croatie. "On commet une petite erreur sur le but, c'est Thomas Vermaelen qui joue le hors-jeu sans parler avec Vincent Kompany", a commenté Wilmots.

"En seconde période, nous cédons deux occasions à la Croatie : une perte de balle coupable de Defour et la tête sur corner en toute fin de match. Trois occasions cédées face à la 9e nation mondiale, ce n'est pas mal. Mais on peut faire mieux sur deux des trois occasions : je ne critique pas mes joueurs, nous allons analyser tout ça ensemble et travailler pour gommer ces erreurs."

"En revanche, la réaction de mon équipe a été excellente après le but. Je suis surpris positivement du mental affiché face à la Croatie, comme face aux Pays-Bas. Nous sommes revenus et avons voulu gagner ce match. C'est pourquoi cette rencontre me laisse un goût de trop peu. J'estime que la Croatie s'en est bien sortie... même si on peut tout perdre dans les derniers instants."

"Trois semaines pour préparer la Serbie"

Wilmots a également défendu ses choix et déjà regardé vers le match contre la Serbie, le 12 octobre. "Nous allons procéder à trois semaines de scouting intense", a-t-il déclaré.

Wilmots a défendu son choix de faire jouer Steven Defour assez bas alors que Luka Modric, joueur dont il devait se charger, a également joué très bas. "Je voulais que Steven soit le premier relayeur et obliger Modric à aller sur lui. Moussa (Dembélé) et Axel (Witsel) devaient se charger de jouer les infiltreurs. Ils ne l'ont pas toujours fait suffisamment. Nacer Chadli (actuellement blessé, NDLR) avait très bien fait ça face aux Pays-Bas", a-t-il déclaré.

"Défendre pour se donner de l'espace ? La tâche devient alors difficile pour les attaquants. Il faut savoir si on veut être conquérants ou pas. Nous voulions gagner ce match, il fallait exercer un pressing haut."

Wilmots a également évoqué le public. "Je ne vais pas obliger mes joueurs à chanter la Brabançonne, mais moi je vais peut-être le faire pour remercier le public de son soutien. Il a été exceptionnel."

Le prochain match des Diables sera le 12 octobre, en Serbie. "Nous allons procéder à trois semaines de scouting intensif. Je ne sais pas comment nous allons évoluer là-bas, je verrai qui est disponible, en forme... Un point ce serait bien et trois formidable. Une défaite ne serait pas catastrophique mais il faudra gagner à la maison."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Wilmots a entamé sa conférence de presse par les points négatifs du match face à la Croatie. "On commet une petite erreur sur le but, c'est Thomas Vermaelen qui joue le hors-jeu sans parler avec Vincent Kompany", a commenté Wilmots. "En seconde période, nous cédons deux occasions à la Croatie : une perte de balle coupable de Defour et la tête sur corner en toute fin de match. Trois occasions cédées face à la 9e nation mondiale, ce n'est pas mal. Mais on peut faire mieux sur deux des trois occasions : je ne critique pas mes joueurs, nous allons analyser tout ça ensemble et travailler pour gommer ces erreurs." "En revanche, la réaction de mon équipe a été excellente après le but. Je suis surpris positivement du mental affiché face à la Croatie, comme face aux Pays-Bas. Nous sommes revenus et avons voulu gagner ce match. C'est pourquoi cette rencontre me laisse un goût de trop peu. J'estime que la Croatie s'en est bien sortie... même si on peut tout perdre dans les derniers instants." "Trois semaines pour préparer la Serbie" Wilmots a également défendu ses choix et déjà regardé vers le match contre la Serbie, le 12 octobre. "Nous allons procéder à trois semaines de scouting intense", a-t-il déclaré. Wilmots a défendu son choix de faire jouer Steven Defour assez bas alors que Luka Modric, joueur dont il devait se charger, a également joué très bas. "Je voulais que Steven soit le premier relayeur et obliger Modric à aller sur lui. Moussa (Dembélé) et Axel (Witsel) devaient se charger de jouer les infiltreurs. Ils ne l'ont pas toujours fait suffisamment. Nacer Chadli (actuellement blessé, NDLR) avait très bien fait ça face aux Pays-Bas", a-t-il déclaré. "Défendre pour se donner de l'espace ? La tâche devient alors difficile pour les attaquants. Il faut savoir si on veut être conquérants ou pas. Nous voulions gagner ce match, il fallait exercer un pressing haut." Wilmots a également évoqué le public. "Je ne vais pas obliger mes joueurs à chanter la Brabançonne, mais moi je vais peut-être le faire pour remercier le public de son soutien. Il a été exceptionnel." Le prochain match des Diables sera le 12 octobre, en Serbie. "Nous allons procéder à trois semaines de scouting intensif. Je ne sais pas comment nous allons évoluer là-bas, je verrai qui est disponible, en forme... Un point ce serait bien et trois formidable. Une défaite ne serait pas catastrophique mais il faudra gagner à la maison." Sportfootmagazine.be, avec Belga