"Un bon entraînement", a qualifié le sélectionneur fédéral Marc Wilmots à l'issue de la séance de ce lundi qui a duré une heure chrono, montre en main. "Tout le monde est prêt, tout le monde est fit", a-t-il commenté. Benteke, qui avait été épargné durant le week-end après une pointe ressentie au mollet, avait en effet réintégré le groupe, qui s'est donc entraîné à 25. "J'ai vu beaucoup d'intensité durant les vingt minutes de possession de balles. Nous sommes prêts pour demain (mardi)", a ajouté 'Willy'.

"Un match contre la plus forte équipe du groupe", a encore analysé le coach fédéral. "Mais c'est aussi juste un match contre un adversaire direct. On veut gagner, mais ce n'est pas un drame si on ne gagne pas."

Face aux difficultés que rencontre la Belgique depuis dix ans face à la Croatie, le mentor des Diables a insisté sur l'absolue nécessité de mettre énormément de pression sur le milieu de terrain adverse, ce mardi soir. "Ce sont des joueurs qui perdent très peu la balle et leur patriotisme les pousse à ne jamais rien lâcher. Il ne faudra pas leur laisser deux mètres au milieu du jeu. Notre bloc devra être très resserré pour ne pas y laisser d'espaces", a précisé Wilmots.

C'est dans cette optique, sans doute pour contrer le meneur de jeu du Real Madrid Luka Modric, que Wilmots va titulariser Steven Defour, le milieu de terrain belge de Porto, a-t-il fait entendre à l'assemblée de journalistes présents. "J'ai mon équipe de base en tête, mais demain matin il peut toujours se passer quelque chose au petit déjeuner", a conclu le sélectionneur fédéral.

A noter que les Diables Rouges ont reçu la visite du Premier ministre, Elio Di Rupo.

Eden Hazard : "Je sais qu'on attend beaucoup de moi"

Beaucoup d'observateurs des Diables tentent de trouver une raison sur la différence de niveau de jeu que produit Eden Hazard en club par rapport à celui développé en équipe nationale, qu'ils jugent moindre. Questionné une nouvelle fois à ce sujet en conférence de presse, le nouveau prodige de Chelsea a répondu avec beaucoup de discernement et de maturité. "Je sais qu'on attend beaucoup de moi, et je sais aussi que je peux faire plus", a expliqué le milieu de terrain.

"La grosse différence, c'est qu'en club on est tout le temps ensemble, contrairement à l'équipe nationale où l'on ne se voit que quelque fois", a ajouté l'ancien Lillois, qui considère que son âge (21 ans) n'est pas un facteur d'explication. "Ce n'est pas un critère. J'ai une expérience de plus de 200 matches et suis habitué à gérer la pression."

Ce qui est sûr, c'est la confiance dont bénéficie le Brainois de la part du sélectionneur fédéral. Wilmots, que Hazard dit apprécier "parce qu'il communique beaucoup et met les gens à l'aise", l'a encore répété : "Eden reçoit mon soutien total. J'ai beaucoup parlé avec lui. Il sait qu'il peut faire mieux. Il doit notamment plus profiter de sa vitesse."

Face à la Croatie mardi, Hazard espère que ce sera un match ouvert avec des occasions de but. "Peu importe le résultat, il reste assez de matches après. Ce serait néanmoins bien de confirmer et d'augmenter notre capital confiance en prenant les trois points contre sans doute la plus forte équipe du groupe. Nous les avons rencontré l'an dernier et avions été battus (ndlr : défaite 0-1 en amical en mars 2010)."

Un adversaire que le probable numéro 10 des Diables mardi juge impressionnant en milieu de terrain, "un peu comme l'Espagne qui aime garder le ballon", et qui pourrait peut-être connaître ses seules faiblesses en défense. "Mais ce qui est sûr, c'est que tout n'était pas parfait contre le Pays de Galles et que nous devrons tous élever notre niveau de jeu si nous voulons le 6/6", a-t-il conclu.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Un bon entraînement", a qualifié le sélectionneur fédéral Marc Wilmots à l'issue de la séance de ce lundi qui a duré une heure chrono, montre en main. "Tout le monde est prêt, tout le monde est fit", a-t-il commenté. Benteke, qui avait été épargné durant le week-end après une pointe ressentie au mollet, avait en effet réintégré le groupe, qui s'est donc entraîné à 25. "J'ai vu beaucoup d'intensité durant les vingt minutes de possession de balles. Nous sommes prêts pour demain (mardi)", a ajouté 'Willy'. "Un match contre la plus forte équipe du groupe", a encore analysé le coach fédéral. "Mais c'est aussi juste un match contre un adversaire direct. On veut gagner, mais ce n'est pas un drame si on ne gagne pas." Face aux difficultés que rencontre la Belgique depuis dix ans face à la Croatie, le mentor des Diables a insisté sur l'absolue nécessité de mettre énormément de pression sur le milieu de terrain adverse, ce mardi soir. "Ce sont des joueurs qui perdent très peu la balle et leur patriotisme les pousse à ne jamais rien lâcher. Il ne faudra pas leur laisser deux mètres au milieu du jeu. Notre bloc devra être très resserré pour ne pas y laisser d'espaces", a précisé Wilmots. C'est dans cette optique, sans doute pour contrer le meneur de jeu du Real Madrid Luka Modric, que Wilmots va titulariser Steven Defour, le milieu de terrain belge de Porto, a-t-il fait entendre à l'assemblée de journalistes présents. "J'ai mon équipe de base en tête, mais demain matin il peut toujours se passer quelque chose au petit déjeuner", a conclu le sélectionneur fédéral. A noter que les Diables Rouges ont reçu la visite du Premier ministre, Elio Di Rupo. Eden Hazard : "Je sais qu'on attend beaucoup de moi" Beaucoup d'observateurs des Diables tentent de trouver une raison sur la différence de niveau de jeu que produit Eden Hazard en club par rapport à celui développé en équipe nationale, qu'ils jugent moindre. Questionné une nouvelle fois à ce sujet en conférence de presse, le nouveau prodige de Chelsea a répondu avec beaucoup de discernement et de maturité. "Je sais qu'on attend beaucoup de moi, et je sais aussi que je peux faire plus", a expliqué le milieu de terrain. "La grosse différence, c'est qu'en club on est tout le temps ensemble, contrairement à l'équipe nationale où l'on ne se voit que quelque fois", a ajouté l'ancien Lillois, qui considère que son âge (21 ans) n'est pas un facteur d'explication. "Ce n'est pas un critère. J'ai une expérience de plus de 200 matches et suis habitué à gérer la pression." Ce qui est sûr, c'est la confiance dont bénéficie le Brainois de la part du sélectionneur fédéral. Wilmots, que Hazard dit apprécier "parce qu'il communique beaucoup et met les gens à l'aise", l'a encore répété : "Eden reçoit mon soutien total. J'ai beaucoup parlé avec lui. Il sait qu'il peut faire mieux. Il doit notamment plus profiter de sa vitesse." Face à la Croatie mardi, Hazard espère que ce sera un match ouvert avec des occasions de but. "Peu importe le résultat, il reste assez de matches après. Ce serait néanmoins bien de confirmer et d'augmenter notre capital confiance en prenant les trois points contre sans doute la plus forte équipe du groupe. Nous les avons rencontré l'an dernier et avions été battus (ndlr : défaite 0-1 en amical en mars 2010)." Un adversaire que le probable numéro 10 des Diables mardi juge impressionnant en milieu de terrain, "un peu comme l'Espagne qui aime garder le ballon", et qui pourrait peut-être connaître ses seules faiblesses en défense. "Mais ce qui est sûr, c'est que tout n'était pas parfait contre le Pays de Galles et que nous devrons tous élever notre niveau de jeu si nous voulons le 6/6", a-t-il conclu. Sportfootmagazine.be, avec Belga