"On a été malheureux sur cette première mi-temps, sincèrement, sur le début de match", a analysé Deschamps. "Après, on a reculé un peu trop. Mais quand on met cette intensité-là, et ça commence par les joueurs offensifs... Les Belges ont eu leur bonne période pendant vingt minutes, ils ont réussi à nous mettre ces deux buts, et après on n'a pratiquement pas été en danger et on a eu énormément d'occasions." "Ca demande du temps, de la répétition, c'est un système qui est nouveau aussi", a expliqué Deschamps par rapport au choix d'une défense à trois. "Et puis il y a la qualité de l'adversaire. On a eu, nous aussi, des occasions en première mi-temps. En deuxième on en a eues aussi. Et de gagner ce match-là par rapport au scenario, ça prouve encore une fois la force de caractère de cette équipe. Personne ne le pensait à la mi-temps, je comprends par rapport au résultat, mais ils étaient là pour ne rien lâcher, et on était là pour jouer la finale. On y sera. Avec un titre au bout." La France jouera dimanche contre l'Espagne en finale. "L'avantage qu'on a eu aujourd'hui c'est d'avoir un petit jour de plus, là on en aura un de moins. Mais on va faire en sorte d'aller le chercher quand même", a conclu Deschamps. (Belga)

"On a été malheureux sur cette première mi-temps, sincèrement, sur le début de match", a analysé Deschamps. "Après, on a reculé un peu trop. Mais quand on met cette intensité-là, et ça commence par les joueurs offensifs... Les Belges ont eu leur bonne période pendant vingt minutes, ils ont réussi à nous mettre ces deux buts, et après on n'a pratiquement pas été en danger et on a eu énormément d'occasions." "Ca demande du temps, de la répétition, c'est un système qui est nouveau aussi", a expliqué Deschamps par rapport au choix d'une défense à trois. "Et puis il y a la qualité de l'adversaire. On a eu, nous aussi, des occasions en première mi-temps. En deuxième on en a eues aussi. Et de gagner ce match-là par rapport au scenario, ça prouve encore une fois la force de caractère de cette équipe. Personne ne le pensait à la mi-temps, je comprends par rapport au résultat, mais ils étaient là pour ne rien lâcher, et on était là pour jouer la finale. On y sera. Avec un titre au bout." La France jouera dimanche contre l'Espagne en finale. "L'avantage qu'on a eu aujourd'hui c'est d'avoir un petit jour de plus, là on en aura un de moins. Mais on va faire en sorte d'aller le chercher quand même", a conclu Deschamps. (Belga)