"Le retour a été difficile suite à mon opération", a reconnu Chadli mardi après l'entraînement au centre national de Tubize. "J'ai énormément travaillé et, depuis quelques semaines, je me sens vraiment très bien. D'ailleurs, mes statistiques le prouvent. Le plus important pour moi, c'est de jouer toutes les semaines. Je veux d'abord briller en club afin d'être chaque fois sélectionné avec l'équipe nationale. Cette fois, c'était une belle surprise pour moi de faire partie du groupe lors de ce rassemblement international." Après le forfait d'Eden Hazard, Chadli apparaît même comme une possibilité de remplacement. "Je joue souvent à cette position avec WBA, même si j'ai dû m'adapter à plusieurs places suite à des blessures au sein de notre effectif. Ces dernières semaines, le coach m'a souvent mis sur la droite: j'y suis dangereux et marque de temps à autre. Dans le système de Martinez, les postes sur les flancs pourraient également me convenir. Il faut prendre toute l'aile à son compte. Je n'ai encore jamais joué à cette place mais, à 27 ans, je peux encore beaucoup apprendre. Notre sélectionneur joue dans un tout nouveau dispositif, c'est toujours chouette. Roberto Martinez est d'ailleurs venu me voir à WBA et sait à quelles places il peut me faire jouer", a conclu Nacer Chadli. (Belga)

"Le retour a été difficile suite à mon opération", a reconnu Chadli mardi après l'entraînement au centre national de Tubize. "J'ai énormément travaillé et, depuis quelques semaines, je me sens vraiment très bien. D'ailleurs, mes statistiques le prouvent. Le plus important pour moi, c'est de jouer toutes les semaines. Je veux d'abord briller en club afin d'être chaque fois sélectionné avec l'équipe nationale. Cette fois, c'était une belle surprise pour moi de faire partie du groupe lors de ce rassemblement international." Après le forfait d'Eden Hazard, Chadli apparaît même comme une possibilité de remplacement. "Je joue souvent à cette position avec WBA, même si j'ai dû m'adapter à plusieurs places suite à des blessures au sein de notre effectif. Ces dernières semaines, le coach m'a souvent mis sur la droite: j'y suis dangereux et marque de temps à autre. Dans le système de Martinez, les postes sur les flancs pourraient également me convenir. Il faut prendre toute l'aile à son compte. Je n'ai encore jamais joué à cette place mais, à 27 ans, je peux encore beaucoup apprendre. Notre sélectionneur joue dans un tout nouveau dispositif, c'est toujours chouette. Roberto Martinez est d'ailleurs venu me voir à WBA et sait à quelles places il peut me faire jouer", a conclu Nacer Chadli. (Belga)