"C'était dur en première période. Ils sont venus pour défendre. On s'attendait à ce genre de match, avec beaucoup de duels", a raconté Batshuayi. "On a écouté les consignes du coach à la pause, ça nous a fait du bien. Et j'ai été récompensé pour mes efforts, car j'ai eu plusieurs occasions en première période." Batshuayi a notamment tiré sur le poteau en première mi-temps. Mais pas de quoi le faire douter. "Je savais que j'allais marquer", a-t-il souri. "Martinez sait de quoi je suis capable. Quand il me met, il me dit de saisir ma chance. C'est ce que j'ai fait. Ce match me fait du bien au niveau de la confiance. Les attaquants peuvent rester quelques semaines sans marquer, puis ils marquent à nouveau et la confiance remonte." Batshuayi n'est pas inquiet pour sa situation à Valence. "J'ai déjà connu des périodes plus difficiles. Nous sommes quatre attaquants. Le coach (Marcelino) fait tourner. Il m'a fait venir pour me faire jouer." (Belga)

"C'était dur en première période. Ils sont venus pour défendre. On s'attendait à ce genre de match, avec beaucoup de duels", a raconté Batshuayi. "On a écouté les consignes du coach à la pause, ça nous a fait du bien. Et j'ai été récompensé pour mes efforts, car j'ai eu plusieurs occasions en première période." Batshuayi a notamment tiré sur le poteau en première mi-temps. Mais pas de quoi le faire douter. "Je savais que j'allais marquer", a-t-il souri. "Martinez sait de quoi je suis capable. Quand il me met, il me dit de saisir ma chance. C'est ce que j'ai fait. Ce match me fait du bien au niveau de la confiance. Les attaquants peuvent rester quelques semaines sans marquer, puis ils marquent à nouveau et la confiance remonte." Batshuayi n'est pas inquiet pour sa situation à Valence. "J'ai déjà connu des périodes plus difficiles. Nous sommes quatre attaquants. Le coach (Marcelino) fait tourner. Il m'a fait venir pour me faire jouer." (Belga)