Thomas Meunier et Radja Nainggolan qui ne sont pas encore entièrement remis de leurs blessures ont pour leur part travaillé sur le côté avec le kiné.

Dedryck Boyata s'est lui entraîné avec le groupe malgré ses problèmes d'ischio-jambiers.

Nicolas Lombaerts (déchirure musculaire) est resté aux soins à l'hôtel. On sait qu'il ne sera de toute façon pas disponible pour le match amical de samedi après-midi (16h15) à Genève contre la Suisse.

Seuls manquent encore à l'appel de Lausanne Yannick Carrasco (Atlético Madrid) qui dispute la finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid samedi à Milan, et Jason Denayer, (Galatasaray), finaliste de la Coupe de Turquie ce jeudi contre Fenerbahçe. Il est attendu dès vendredi mais ne jouera pas samedi non plus.

A noter qu'une sympathique séance d'autographes à l'intention des supporters belges (et suisses) s'est déroulée devant les portes du Stade Samaranch après l'entraînement.

Les Diables s'entraîneront encore à 17 heures, toujours à huis clos, et aussi vendredi, le premier quart d'heure qui sera ouvert aux médias, excepté.

Thomas Meunier et Radja Nainggolan qui ne sont pas encore entièrement remis de leurs blessures ont pour leur part travaillé sur le côté avec le kiné. Dedryck Boyata s'est lui entraîné avec le groupe malgré ses problèmes d'ischio-jambiers. Nicolas Lombaerts (déchirure musculaire) est resté aux soins à l'hôtel. On sait qu'il ne sera de toute façon pas disponible pour le match amical de samedi après-midi (16h15) à Genève contre la Suisse. Seuls manquent encore à l'appel de Lausanne Yannick Carrasco (Atlético Madrid) qui dispute la finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid samedi à Milan, et Jason Denayer, (Galatasaray), finaliste de la Coupe de Turquie ce jeudi contre Fenerbahçe. Il est attendu dès vendredi mais ne jouera pas samedi non plus. A noter qu'une sympathique séance d'autographes à l'intention des supporters belges (et suisses) s'est déroulée devant les portes du Stade Samaranch après l'entraînement. Les Diables s'entraîneront encore à 17 heures, toujours à huis clos, et aussi vendredi, le premier quart d'heure qui sera ouvert aux médias, excepté.