"Nous n'avons jamais douté avec ce groupe. Vous pouvez perdre un match mais ce qui peut rendre une équipe spéciale, c'est sa réaction après une défaite", a lancé le sélectionneur. "Nous avons parfaitement bien débuté ce match et nous nous sommes encore améliorés après la pause. J'ai vraiment apprécié la confiance et la personnalité des joueurs, qui avaient à c?ur de procurer du plaisir au public. Les joueurs voulaient réagir et ils l'ont bien fait. Je suis extrêmement fier." Après un match poussif offensivement contre les Néerlandais, les Belges se sont procurés de nombreuses occasions et sont parvenus à marquer six goals, dont cinq après la pause. "Je pense que les deux mi-temps étaient assez similaires mais ce qui a fait la différence au retour des vestiaires c'est que nous avons pu arrêter les contres polonais. Nous étions davantage en confiance et nous avons redoublé notre activité pour les empêcher de construire", a analysé le Catalan, estimant que son équipe avait beaucoup mieux joué sans le ballon que vendredi dernier. "Nous étions une vraie équipe ce soir (mercredi, ndlr). Pourtant, ce sont bien les aigles blancs qui ont ouvert le score grâce à l'inévitable Robert Lewandowski. "Nous avons encaissé sur une rentrée en touche, cela peut arriver. Mais j'ai vu la réaction que je voulais voir, d'autant plus que nous restions sur un match compliqué ponctué d'une défaite" (Belga)

"Nous n'avons jamais douté avec ce groupe. Vous pouvez perdre un match mais ce qui peut rendre une équipe spéciale, c'est sa réaction après une défaite", a lancé le sélectionneur. "Nous avons parfaitement bien débuté ce match et nous nous sommes encore améliorés après la pause. J'ai vraiment apprécié la confiance et la personnalité des joueurs, qui avaient à c?ur de procurer du plaisir au public. Les joueurs voulaient réagir et ils l'ont bien fait. Je suis extrêmement fier." Après un match poussif offensivement contre les Néerlandais, les Belges se sont procurés de nombreuses occasions et sont parvenus à marquer six goals, dont cinq après la pause. "Je pense que les deux mi-temps étaient assez similaires mais ce qui a fait la différence au retour des vestiaires c'est que nous avons pu arrêter les contres polonais. Nous étions davantage en confiance et nous avons redoublé notre activité pour les empêcher de construire", a analysé le Catalan, estimant que son équipe avait beaucoup mieux joué sans le ballon que vendredi dernier. "Nous étions une vraie équipe ce soir (mercredi, ndlr). Pourtant, ce sont bien les aigles blancs qui ont ouvert le score grâce à l'inévitable Robert Lewandowski. "Nous avons encaissé sur une rentrée en touche, cela peut arriver. Mais j'ai vu la réaction que je voulais voir, d'autant plus que nous restions sur un match compliqué ponctué d'une défaite" (Belga)