"Je ne pense pas que les gens se rendent compte à quelle intensité les joueurs s'entraînent et jouent. Tous les joueurs ont derrière eux une saison extrêmement difficile avec leur club, et selon moi, il y aura encore des blessures lors des prochains jours. Pas chez nous, j'espère. Nous avons déjà eu notre part", a estimé Marc Wilmots, qui a déjà dû se passer de Vincent Kompany, Bjorn Engels, Nicolas Lombaerts et Dedryck Boyata. Selon le sélectionneur national, le calendrier est trop rempli. "Et ils veulent encore ajouter des matches d'ici peu. Trop is te veel, les joueurs ont besoin de repos. Normalement, tu dois avoir de quatre à six semaines de repos. Maintenant, tu ne peux avoir qu'une dizaine de jours. La santé des joueurs est en jeu. Il faut en tenir compte d'urgence et pas seulement penser au profit." (Belga)

"Je ne pense pas que les gens se rendent compte à quelle intensité les joueurs s'entraînent et jouent. Tous les joueurs ont derrière eux une saison extrêmement difficile avec leur club, et selon moi, il y aura encore des blessures lors des prochains jours. Pas chez nous, j'espère. Nous avons déjà eu notre part", a estimé Marc Wilmots, qui a déjà dû se passer de Vincent Kompany, Bjorn Engels, Nicolas Lombaerts et Dedryck Boyata. Selon le sélectionneur national, le calendrier est trop rempli. "Et ils veulent encore ajouter des matches d'ici peu. Trop is te veel, les joueurs ont besoin de repos. Normalement, tu dois avoir de quatre à six semaines de repos. Maintenant, tu ne peux avoir qu'une dizaine de jours. La santé des joueurs est en jeu. Il faut en tenir compte d'urgence et pas seulement penser au profit." (Belga)