Yannick Carrasco, forfait, n'a pas accompagné la délégation. Le défenseur de Tottenham se plaignait lui de maux de ventre et avait fait l'impasse sur la session d'entraînement dimanche matin. S'il devait déclarer forfait, Marc Wilmots pourrait faire appel à un remplaçant. Avant le départ, Marc Wilmots ainsi qu'Axel Witsel et Nicolas Lombaerts s'étaient rendus un peu plus tôt à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem pour rendre hommage aux victimes des attaques. "Soyons forts ensemble, vive la Belgique", avait écrit le sélectionneur national sur le registre d'hommage. Lundi midi, les Diables Rouges s'entraîneront encore à l'Estadio Dr. Magalhaes Pessao. Initialement prévue au Stade Roi Baudouin, la rencontre avait été déplacée au Portugal, la ville de Bruxelles ayant indiqué n'être pas en mesure d'affecter de nombreux policiers à la sécurisation du stade. La rencontre aura lieu sous haute surveillance policière mardi à 20h45 belges et sera précédée d'une minute de silence. (Belga)

Yannick Carrasco, forfait, n'a pas accompagné la délégation. Le défenseur de Tottenham se plaignait lui de maux de ventre et avait fait l'impasse sur la session d'entraînement dimanche matin. S'il devait déclarer forfait, Marc Wilmots pourrait faire appel à un remplaçant. Avant le départ, Marc Wilmots ainsi qu'Axel Witsel et Nicolas Lombaerts s'étaient rendus un peu plus tôt à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem pour rendre hommage aux victimes des attaques. "Soyons forts ensemble, vive la Belgique", avait écrit le sélectionneur national sur le registre d'hommage. Lundi midi, les Diables Rouges s'entraîneront encore à l'Estadio Dr. Magalhaes Pessao. Initialement prévue au Stade Roi Baudouin, la rencontre avait été déplacée au Portugal, la ville de Bruxelles ayant indiqué n'être pas en mesure d'affecter de nombreux policiers à la sécurisation du stade. La rencontre aura lieu sous haute surveillance policière mardi à 20h45 belges et sera précédée d'une minute de silence. (Belga)