La Pologne, sans son buteur vedette Robert Lewandowski penant toute la rencontre, a marqué très tôt grâce à Jakub Swierczok (4e). La Russie, qui n'avait pourtant pas montré grand-chose jusque-là, a égalisé via Karavaev (21e). La seconde mi-temps, hachée par la bagatelle de 12 changements, n'a rien offert à part la vision de deux équipes en difficulté à la création. La Sbornaya doit encore affronter la Bulgarie le 5 juin dans son dernier match de préparation avant de défier les Diables. (Belga)

La Pologne, sans son buteur vedette Robert Lewandowski penant toute la rencontre, a marqué très tôt grâce à Jakub Swierczok (4e). La Russie, qui n'avait pourtant pas montré grand-chose jusque-là, a égalisé via Karavaev (21e). La seconde mi-temps, hachée par la bagatelle de 12 changements, n'a rien offert à part la vision de deux équipes en difficulté à la création. La Sbornaya doit encore affronter la Bulgarie le 5 juin dans son dernier match de préparation avant de défier les Diables. (Belga)