Le week-end prochain aura lieu, à Marrakech, un match de qualification pour la Coupe du Monde entre le Maroc et la Côte d'Ivoire qui risque d'être lourd de conséquences pour le coach des Lions de l'Atlas, Eric Gerets.

Après un maigre nul (1-1) en Gambie, à l'occasion du premier match éliminatoire sur la route du Brésil 2014, le Maroc n'a tout simplement plus droit à l'erreur, sur ses terres, face à la bande à Didier Drogba, victorieuse (2-0) de la Tanzanie, à Abidjan, lors de son entrée en matière dans les qualifs.

En cas de nouvelle contre-performance, tout porte à croire qu'Eric Gerets, qui ne fait plus l'unanimité du côté de Rabat, pourrait être limogé. Ce qui serait du pain béni pour l'Union Belge, où certains rêvent toujours du Limbourgeois comme entraîneur fédéral.

Faut-il condamner Marc Wilmots pour autant ? Sur le plan des chiffres, c'est vrai que 'Wily' n'a pas fait fort en grappillant à peine 1 point sur 6 face au Monténégro (2-2) et l'Angleterre (1-0).

Mais il a fait incontestablement souffler un vent de fraîcheur sur les Diables Rouges et a eu le mérite d'innover aussi d'un point de vue tactique, avec deux compos d'équipe différentes d'un match à l'autre. Il mériterait assurément de prolonger son expérience à la tête de l'équipe belge.

Mais tout le monde l'entend-il de la même oreille du côté de l'URBSFA ?

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Le week-end prochain aura lieu, à Marrakech, un match de qualification pour la Coupe du Monde entre le Maroc et la Côte d'Ivoire qui risque d'être lourd de conséquences pour le coach des Lions de l'Atlas, Eric Gerets. Après un maigre nul (1-1) en Gambie, à l'occasion du premier match éliminatoire sur la route du Brésil 2014, le Maroc n'a tout simplement plus droit à l'erreur, sur ses terres, face à la bande à Didier Drogba, victorieuse (2-0) de la Tanzanie, à Abidjan, lors de son entrée en matière dans les qualifs. En cas de nouvelle contre-performance, tout porte à croire qu'Eric Gerets, qui ne fait plus l'unanimité du côté de Rabat, pourrait être limogé. Ce qui serait du pain béni pour l'Union Belge, où certains rêvent toujours du Limbourgeois comme entraîneur fédéral. Faut-il condamner Marc Wilmots pour autant ? Sur le plan des chiffres, c'est vrai que 'Wily' n'a pas fait fort en grappillant à peine 1 point sur 6 face au Monténégro (2-2) et l'Angleterre (1-0). Mais il a fait incontestablement souffler un vent de fraîcheur sur les Diables Rouges et a eu le mérite d'innover aussi d'un point de vue tactique, avec deux compos d'équipe différentes d'un match à l'autre. Il mériterait assurément de prolonger son expérience à la tête de l'équipe belge. Mais tout le monde l'entend-il de la même oreille du côté de l'URBSFA ? Bruno Govers, Sport/Foot Magazine