Est-ce qu'il y a vraiment quelque chose à dire? Est-ce que ça passe avec le temps? Est-ce que la peine n'est pas si grande qu'elle mériterait qu'on s'en satisfasse? Est-ce que chercher des explications ou des coupables ne fait pas que remuer une douleur qui n'était peut-être qu'un beau mirage? Est-ce que ce n'est pas trop facile de dire que les Italiens étaient meilleurs, comme si ça excusait tout? Est-ce qu'on peut dire qu'on a tout donné quand les autres ont donné davantage? Est-ce que si on ferme les yeux très fort, on peut revenir en arrière? Est-ce qu'on serait alors capables de changer la donne? Contourner Donnarumma, éviter la cuisse de Spinazzola, presser Insigne, arrêter Barella?
...

Est-ce qu'il y a vraiment quelque chose à dire? Est-ce que ça passe avec le temps? Est-ce que la peine n'est pas si grande qu'elle mériterait qu'on s'en satisfasse? Est-ce que chercher des explications ou des coupables ne fait pas que remuer une douleur qui n'était peut-être qu'un beau mirage? Est-ce que ce n'est pas trop facile de dire que les Italiens étaient meilleurs, comme si ça excusait tout? Est-ce qu'on peut dire qu'on a tout donné quand les autres ont donné davantage? Est-ce que si on ferme les yeux très fort, on peut revenir en arrière? Est-ce qu'on serait alors capables de changer la donne? Contourner Donnarumma, éviter la cuisse de Spinazzola, presser Insigne, arrêter Barella?L'EURO a t-il continué après la défaite de la Belgique? Combien de temps dure une gueule de bois? Qu'est-ce qu'on s'en cogne de qui a gagné le tournoi? Est-ce qu'on aurait fait mieux à domicile? Avec Castagne? Et Eden? En finissant deuxièmes? Menés au score, est-ce qu'on n'a pas plus de chances de recoller en faisant rentrer des joueurs décisifs? Des attaquants? Combien de buts a marqué Benteke ces dernières semaines? Et quel est le temps de jeu de Chadli? Qui est l'homme de Brighton cette saison? À quoi bon sélectionner trois pointes? Le coach a-t-il envisagé un système à deux attaquants? Qu'est-ce qu'on aurait fait avec Nainggolan ou Fellaini? Nous aurait-on plus respecté avec un salopard dans le milieu? Ont-ils trop de personnalité pour Martínez? Est-il timoré au point de préférer perdre avec un seul but de différence plutôt que d'essayer de recoller au score? Tiens, comment se sont passées les vacances all-inclusive de Vanaken? À quoi servent les cinq remplacements? Tielemans a-t-il laissé son appareil reproducteur à Leicester? Quelle est, au fond, notre philosophie de jeu? Quand a-t-on joué en triangles, en combinaisons? Combien de temps a eu Insigne pour contrôler, armer et enrouler? Que serions-nous sans De Bruyne? Sans Lukaku? Que serait Martínez sans De Bruyne, sans Lukaku? Des arbres, une forêt? Qui pour sécher mes larmes ce soir de juillet? Qui pour les sécher il y a trois ans? En 2016? Quid de mes larmes en 2014? Jusqu'où peut durer la patience? Jusqu'à quand sommes nous des supporters? À partir de combien d'échecs successifs, d'espoirs déçus devenons-nous de simples cons? Génération dorée? Sanctifiée, sacrifiée? Qui retiendra que nous avons été numéros 1 pendant trois ans? Est-ce qu'on n'est pas une toute petite nation quand notre plus grande victoire est la défaite du voisin? Doku sera-t-il un Mané ou un Acheampong? Confond-on trop vite potentiel et efficacité? Un attaquant doit-il être décisif? Quid de ses stats en club? Y avait-il penalty sur lui? Encore une fois: qui était l'homme de la saison à Brighton? Combien de fois Carrasco a-t-il été décisif? Est-ce normal de commencer un tournoi sans savoir qui sera notre libero? De mettre trois matches avant d'opter pour un vétéran? Le Qatar n'est-il pas le tournoi de trop pour notre coach, comme l'EURO et le pays de Galles l'ont été pour Wilmots? Avons-nous évolué tactiquement? Est-ce que décaler Lukaku contre le Brésil est la seule intuition de Martínez? La référence sur son CV avec les Diables? Nous est-il interdit de dire au coach d'aller voir ailleurs sous prétexte qu'il est poli, qu'il présente bien et qu'il a battu plusieurs fois tout le Caucase? Peut-on lui hurler qu'on ne veut plus de lui? Qu'est-ce que j'en ai à foutre que notre coach présente bien? Est-ce qu'il se soucie de ma pauvre gueule de con quand il burine mes rêves avec le sourire, ses doux mots, sa cravate bien nouée et sa nuque délicatement parfumée? N'est-il pas l'heure de rendre les armes, Roberto? Qui pour le remplacer? Jusqu'à quand les larmes?