La confrontation sur le papier est assez déséquilibrée, la Belgique étant en tête du groupe E avec 7 points en trois matchs alors que l'Estonie est dernière avec deux revers en autant de rencontres. Eden Hazard refuse cependant d'y voir un avantage pour les Diables sachant que l'Estonie est au pied du mur. Interrogé sur la volonté de l'entraîneur Roberto Martinez de rajeunir la sélection, le joueur du Real Madrid estime cela tout à fait normal. "C'est ce qu'il faut faire. Les plus âgés arrivent à un âge où ils ne peuvent plus jouer tous les matchs. De bons jeunes joueurs arrivent. C'est ce qui se passe dans toutes les équipes. Quand je suis arrivé, jeune, j'en ai poussé des plus âgés vers la sortie", explique-t-il. "On a la chance de pouvoir apporter plus de joueurs dans le groupe donc ça permet de voir leur niveau et s'ils peuvent évoluer en équipe nationale. C'est parfait, tant mieux." Quant à son avenir au sein de la sélection belge, Eden Hazard a répété ce qu'il avait dit à la presse flamande un peu plus tôt dans la semaine. "J'essaie de prendre étape par étape. Si ça va, je continue, si ça ne va pas, j'arrêterai. Le Qatar ce n'est que dans un an et demi. Après on verra." (Belga)

La confrontation sur le papier est assez déséquilibrée, la Belgique étant en tête du groupe E avec 7 points en trois matchs alors que l'Estonie est dernière avec deux revers en autant de rencontres. Eden Hazard refuse cependant d'y voir un avantage pour les Diables sachant que l'Estonie est au pied du mur. Interrogé sur la volonté de l'entraîneur Roberto Martinez de rajeunir la sélection, le joueur du Real Madrid estime cela tout à fait normal. "C'est ce qu'il faut faire. Les plus âgés arrivent à un âge où ils ne peuvent plus jouer tous les matchs. De bons jeunes joueurs arrivent. C'est ce qui se passe dans toutes les équipes. Quand je suis arrivé, jeune, j'en ai poussé des plus âgés vers la sortie", explique-t-il. "On a la chance de pouvoir apporter plus de joueurs dans le groupe donc ça permet de voir leur niveau et s'ils peuvent évoluer en équipe nationale. C'est parfait, tant mieux." Quant à son avenir au sein de la sélection belge, Eden Hazard a répété ce qu'il avait dit à la presse flamande un peu plus tôt dans la semaine. "J'essaie de prendre étape par étape. Si ça va, je continue, si ça ne va pas, j'arrêterai. Le Qatar ce n'est que dans un an et demi. Après on verra." (Belga)