Marc Wilmots, entraîneur-adjoint de Georges Leekens à la tête des Diables Rouges jusqu'au départ de ce dernier vers le Club de Bruges, a déclaré ce lundi, à sa sortie des bâtiments de l'Union belge de football (URBSFA) que "rien n'avait été décidé" concernant l'identité du futur sélectionneur de l'équipe nationale belge.

"Rien n'a été décidé", a déclaré brièvement Marc Wilmots. "Demain, nous donnerons une conférence de presse pour annoncer la sélection qui affrontera le Monténégro et l'Angleterre. Il n'y a rien d'autre à dire d'ici là".

"Nous communiquerons en temps voulu sur le nom du nouveau sélectionneur"

Philippe Collin, président de la Commission technique de l'Union belge, n'a pas délivré beaucoup plus d'informations. "L'étranger a appris seulement aujourd'hui que la Belgique n'avait plus de sélectionneur fédéral. Il faut se donner du temps. On veut un entraîneur qui soit fort sur les plans tactique et physique, et si il est Belge c'est encore mieux".

François De Keersmaecker, président de la fédération présent pour une conférence de presse sur l'état des lieux du football francophone, n'a lui pas voulu réagir au départ de Leekens. "Je l'ai suffisamment fait hier", a-t-il déclaré. "Ce qui s'est passé hier m'a profondément touché, j'ai vécu des moments très difficiles."

Egalement interrogé par les journalistes, le secrétaire général de la fédération Steven Martens est allé dans le même sens. "Nous communiquerons quand il y aura quelque chose à communiquer. Je comprends que vous fassiez votre travail, mais c'est pareil pour nous. Il y a des solutions pour le court terme et des solutions pour le plus long terme", a-t-il conclu.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Marc Wilmots, entraîneur-adjoint de Georges Leekens à la tête des Diables Rouges jusqu'au départ de ce dernier vers le Club de Bruges, a déclaré ce lundi, à sa sortie des bâtiments de l'Union belge de football (URBSFA) que "rien n'avait été décidé" concernant l'identité du futur sélectionneur de l'équipe nationale belge. "Rien n'a été décidé", a déclaré brièvement Marc Wilmots. "Demain, nous donnerons une conférence de presse pour annoncer la sélection qui affrontera le Monténégro et l'Angleterre. Il n'y a rien d'autre à dire d'ici là". "Nous communiquerons en temps voulu sur le nom du nouveau sélectionneur" Philippe Collin, président de la Commission technique de l'Union belge, n'a pas délivré beaucoup plus d'informations. "L'étranger a appris seulement aujourd'hui que la Belgique n'avait plus de sélectionneur fédéral. Il faut se donner du temps. On veut un entraîneur qui soit fort sur les plans tactique et physique, et si il est Belge c'est encore mieux". François De Keersmaecker, président de la fédération présent pour une conférence de presse sur l'état des lieux du football francophone, n'a lui pas voulu réagir au départ de Leekens. "Je l'ai suffisamment fait hier", a-t-il déclaré. "Ce qui s'est passé hier m'a profondément touché, j'ai vécu des moments très difficiles." Egalement interrogé par les journalistes, le secrétaire général de la fédération Steven Martens est allé dans le même sens. "Nous communiquerons quand il y aura quelque chose à communiquer. Je comprends que vous fassiez votre travail, mais c'est pareil pour nous. Il y a des solutions pour le court terme et des solutions pour le plus long terme", a-t-il conclu. Sportfootmagazine.be, avec Belga