L'entrainement a été axé principalement sur la répétition des phases arrêtées. "Nous avons beaucoup travaillé cela, tant sur le plan offensif que défensif. Mes joueurs savent bien comment les Italiens frappent ce genre de phases. Chiellini travaille surtout les écrans pour libérer un co-équipier", a expliqué Marc Wilmots. "Les séances à huis clos permettent aux joueurs d'être plus tranquilles et à l'adversaire de ne pas voir ce que nous faisons bien entendu", a justifié le sélectionneur national. Dimanche à 10h30, la Belgique prendra la direction de Lyon, où un entraînement est prévu à 18h30 au Stade des Lumières. Le stade olympique de Lyon, inauguré en janvier dernier et qui permettra d'accueillir 56.000 spectateurs, sera le cadre de la première rencontre des Diables Rouges face à l'Italie, lundi à 21h00. (Belga)

L'entrainement a été axé principalement sur la répétition des phases arrêtées. "Nous avons beaucoup travaillé cela, tant sur le plan offensif que défensif. Mes joueurs savent bien comment les Italiens frappent ce genre de phases. Chiellini travaille surtout les écrans pour libérer un co-équipier", a expliqué Marc Wilmots. "Les séances à huis clos permettent aux joueurs d'être plus tranquilles et à l'adversaire de ne pas voir ce que nous faisons bien entendu", a justifié le sélectionneur national. Dimanche à 10h30, la Belgique prendra la direction de Lyon, où un entraînement est prévu à 18h30 au Stade des Lumières. Le stade olympique de Lyon, inauguré en janvier dernier et qui permettra d'accueillir 56.000 spectateurs, sera le cadre de la première rencontre des Diables Rouges face à l'Italie, lundi à 21h00. (Belga)