"Je peux en effet vous dire que perdre deux finales cela fait très mal. C'est tout un groupe auquel vous appartenez qui est ravagé par la déception. J'ai pris un petit risque en jouant contre Séville, et heureusement pour moi je n'ai pas eu à le regretter sur le plan physique. Je n'ai même ressenti aucune douleur..." On se souvient que l'ancien lillois avait été vilainement touché à la cheville suite à une agression du (trop) rugueux défenseur argentin Funes Mori lors d'un derby contre Everton fin avril. Juste au moment où il approchait de sa meilleure forme, qui avait largement aidé les Reds à franchir les quarts de l'Europa League aux dépens du Borussia Dortmund. "Maintenant je dois retravailler afin de revenir à ce niveau après quatre semaines d'inactivité", déplore-t-il. "Je dois encore renforcer cette cheville martyrisée. Mais cela dit je me sens bien..." Reste à savoir à quelle position Wilmots compte utiliser Origi, qu'il avait récemment déplacé sur le flanc pour confier le front de l'attaque à Romelu Lukaku. "Entre nous je préfère jouer en pointe mais si je suis ici, c'est pour être au service de l'équipe au poste que l'on voudra bien me confier", déclare-t-il à ce sujet. "A Liverpool aussi, je suis parfois sur l'aile, ou devant mais pas tout seul. Ne croyez cependant pas que cette question me tracasse tout particulièrement. Je me considère certes comme un numéro neuf capable de glisser sur le flanc, mais au bout du compte ce sont les meilleurs qui joueront et nous mèneront aussi loin que possible", conclut Origi. (Belga)

"Je peux en effet vous dire que perdre deux finales cela fait très mal. C'est tout un groupe auquel vous appartenez qui est ravagé par la déception. J'ai pris un petit risque en jouant contre Séville, et heureusement pour moi je n'ai pas eu à le regretter sur le plan physique. Je n'ai même ressenti aucune douleur..." On se souvient que l'ancien lillois avait été vilainement touché à la cheville suite à une agression du (trop) rugueux défenseur argentin Funes Mori lors d'un derby contre Everton fin avril. Juste au moment où il approchait de sa meilleure forme, qui avait largement aidé les Reds à franchir les quarts de l'Europa League aux dépens du Borussia Dortmund. "Maintenant je dois retravailler afin de revenir à ce niveau après quatre semaines d'inactivité", déplore-t-il. "Je dois encore renforcer cette cheville martyrisée. Mais cela dit je me sens bien..." Reste à savoir à quelle position Wilmots compte utiliser Origi, qu'il avait récemment déplacé sur le flanc pour confier le front de l'attaque à Romelu Lukaku. "Entre nous je préfère jouer en pointe mais si je suis ici, c'est pour être au service de l'équipe au poste que l'on voudra bien me confier", déclare-t-il à ce sujet. "A Liverpool aussi, je suis parfois sur l'aile, ou devant mais pas tout seul. Ne croyez cependant pas que cette question me tracasse tout particulièrement. Je me considère certes comme un numéro neuf capable de glisser sur le flanc, mais au bout du compte ce sont les meilleurs qui joueront et nous mèneront aussi loin que possible", conclut Origi. (Belga)