"Le temps des mercenaires est fini. Avec Marc Wilmots, on sait en effet que la parole donnée sera tenue. Il s'engage en connaissance de cause, et perd la liberté que lui garantissait son précédent contrat. Mais avec la même fierté qu'à l'époque où il portait le maillot des Diables Rouges et le brassard de capitaine de l'équipe nationale. Il ne nous laissera jamais tomber..."

François De Keersmaecker a également remercié le président de la commission technique de l'Union Belge Philippe Collin, et son directeur Benoît Thans, pour leur rapide et efficace gestion de ce dossier délicat. "Ils ont sobrement réalisé ce travail et de manière très professionnelle", a-t-il en effet souligné. "Ils ont fait le meilleur choix. Je n'en doute pas un seul instant.."

Philippe Collin a enchaîné en rendant compte de la forte impression causée par le successeur de Georges Leekens au cours de son récent intérim de quinze jours. "Je l'ai pratiquement observé 24 heures sur 24. Sa transformation de T2 en T1 a été parfaite et instantanée. Et vous aurez noté comme moi qu'il n'y a pas eu le moindre petit incident. Il n'y avait donc plus à hésiter..."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Le temps des mercenaires est fini. Avec Marc Wilmots, on sait en effet que la parole donnée sera tenue. Il s'engage en connaissance de cause, et perd la liberté que lui garantissait son précédent contrat. Mais avec la même fierté qu'à l'époque où il portait le maillot des Diables Rouges et le brassard de capitaine de l'équipe nationale. Il ne nous laissera jamais tomber..." François De Keersmaecker a également remercié le président de la commission technique de l'Union Belge Philippe Collin, et son directeur Benoît Thans, pour leur rapide et efficace gestion de ce dossier délicat. "Ils ont sobrement réalisé ce travail et de manière très professionnelle", a-t-il en effet souligné. "Ils ont fait le meilleur choix. Je n'en doute pas un seul instant.." Philippe Collin a enchaîné en rendant compte de la forte impression causée par le successeur de Georges Leekens au cours de son récent intérim de quinze jours. "Je l'ai pratiquement observé 24 heures sur 24. Sa transformation de T2 en T1 a été parfaite et instantanée. Et vous aurez noté comme moi qu'il n'y a pas eu le moindre petit incident. Il n'y avait donc plus à hésiter..." Sportfootmagazine.be, avec Belga