"On a eu besoin d'une vingtaine de minutes pour élever notre niveau de jeu. On a ensuite concrétisé nos occasions", a-t-il ajouté. Mardi, Martinez a quelque peu surpris en changeant pas moins de sept éléments par rapport à la victoire de samedi en Russie, offrant notamment à Elias Cobbaut sa première chez les Diables. "Je n'étais pas spécialement étonné. Tout le monde ici mérite de jouer. La première est toujours spéciale mais c'est comme ça que tu montres ce que tu vaux", a dit celui qui compte 72 apparitions avec l'équipe nationale depuis ses débuts en août 2010. "Nous avons obtenu notre 30/30 et c'est très bien. Mais au début de la campagne, tu ne penses pas du tout à ça. Tu veux juste gagner les matches les uns après les autres", a dit le milieu de terrain de Manchester City. "Si nous pouvons encore mieux? Oui, c'est sûr. Mais c'est normal, si on veut gagner l'Euro ou la Coupe du monde, il faut toujours viser plus haut, individuellement et collectivement. L'Euro est encore loin et il nous reste beaucoup de travail", a ponctué un 'KDB' "heureux d'avoir marqué" mais pour qui son boulot reste celui "d'être décisif pour l'équipe". (Belga)

"On a eu besoin d'une vingtaine de minutes pour élever notre niveau de jeu. On a ensuite concrétisé nos occasions", a-t-il ajouté. Mardi, Martinez a quelque peu surpris en changeant pas moins de sept éléments par rapport à la victoire de samedi en Russie, offrant notamment à Elias Cobbaut sa première chez les Diables. "Je n'étais pas spécialement étonné. Tout le monde ici mérite de jouer. La première est toujours spéciale mais c'est comme ça que tu montres ce que tu vaux", a dit celui qui compte 72 apparitions avec l'équipe nationale depuis ses débuts en août 2010. "Nous avons obtenu notre 30/30 et c'est très bien. Mais au début de la campagne, tu ne penses pas du tout à ça. Tu veux juste gagner les matches les uns après les autres", a dit le milieu de terrain de Manchester City. "Si nous pouvons encore mieux? Oui, c'est sûr. Mais c'est normal, si on veut gagner l'Euro ou la Coupe du monde, il faut toujours viser plus haut, individuellement et collectivement. L'Euro est encore loin et il nous reste beaucoup de travail", a ponctué un 'KDB' "heureux d'avoir marqué" mais pour qui son boulot reste celui "d'être décisif pour l'équipe". (Belga)