A l'image de plusieurs Diables Rouges, Nacer Chadli est très courtisé. Mais contrairement à ce qui a été dit, le médian liégeois de Twente ne s'est pas encore lié avec Fulham, loin s'en faut. Le match Angleterre-Belgique du 2 juin constituera-t-il une belle occasion de se faire davantage désirer en Grande-Bretagne ?

"Je ne vois pas les choses de cette manière", sourit Nacer Chadli. "C'est juste...la rencontre la plus excitante de la saison ! Wembley, 90.000 spectateurs, l'Angleterre, c'est magnifique. Je trouve d'ailleurs que l'expression "amical" ne correspond nullement à la réalité. C'est une vrai joute de gala, de très haut niveau", a-t-il expliqué en conférence de presse.

A propos de l'aspect sportif, dont il se plaît à souligner l'importance, Nacer Chadli assure : "Nous avons les moyens de placer les Anglais sous pression. Nous disposons d'arguments importants pour les mettre en difficultés. Nous garderons notre ligne de conduite. Avec l'ambition de forcer un résultat."

Pocognoli : "Une bonne manière de reprendre le travail"

Appelé à suppléer numériquement Nicolas Lombaerts forfait pour Angleterre-Belgique, Sébastien Pocognoli constatait lundi : "Après deux semaines de vacance, durant lesquelles j'ai prioritairement pensé à me reposer, je m'apprêtais à reprendre le travail seul, ou en compagnie de Carlos Rodriguez, le préparateur physique du Standard. Et bien voilà, je vais me remettre à l'ouvrage d'une autre manière, avec les Diables. Ce n'est pas plus mal."

Pocognoli ne démarre pas comme titulaire. Il le sait et ne s'en formalise pas : "Le groupe est constitué. Il est talentueux et soudé. Mais en dehors des "titulaires", il y a place pour des périphériques. Je serais heureux de devenir l'un de ceux-là." En attendant mieux, qui sait...

Après deux semaines de villégiature à l'étranger, l'arrière gauche du Standard se trouvait en Belgique. "L'appel me concernant a été un peu tardif. Qu'importe! L'essentiel était qu'il vienne."

Olivier Renard : "Je suis venu entre deux barbecues"

C'est manifestement avec plaisir que le gardien Olivier Renard a retrouvé le centre d'entraînement du Standard, où s'entraînent les Diables Rouges, afin de remplacer Thibaut Courtois, blessé. "Le seul problème, c'est que je reste sur trois semaines sans travail. En fait, je suis venu entre deux barbecues", rigolait-il.

Plus sérieusement, Olivier Renard ajoutait : "Bien sûr, j'ai été obligé de modifier le planning de mes vacances. Mais ce n'est pas grave. L'équipe nationale vaut largement ce genre de désagrément. Qui ne serait pas motivé par l'idée de fouler la pelouse de Wembley. Ne fut-ce que comme doublure!"

De fait, Philippe Vandewalle, l'adjoint de Marc Wilmots et responsable des gardiens a confirmé l'ordre pour samedi. "Le numéro 1 sera Simon Mignolet. Sur le banc, il y aura Jean-François Gillet. Ce n'est pas à proprement parler une hiérarchie. C'était prévu de la sorte."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

A l'image de plusieurs Diables Rouges, Nacer Chadli est très courtisé. Mais contrairement à ce qui a été dit, le médian liégeois de Twente ne s'est pas encore lié avec Fulham, loin s'en faut. Le match Angleterre-Belgique du 2 juin constituera-t-il une belle occasion de se faire davantage désirer en Grande-Bretagne ? "Je ne vois pas les choses de cette manière", sourit Nacer Chadli. "C'est juste...la rencontre la plus excitante de la saison ! Wembley, 90.000 spectateurs, l'Angleterre, c'est magnifique. Je trouve d'ailleurs que l'expression "amical" ne correspond nullement à la réalité. C'est une vrai joute de gala, de très haut niveau", a-t-il expliqué en conférence de presse. A propos de l'aspect sportif, dont il se plaît à souligner l'importance, Nacer Chadli assure : "Nous avons les moyens de placer les Anglais sous pression. Nous disposons d'arguments importants pour les mettre en difficultés. Nous garderons notre ligne de conduite. Avec l'ambition de forcer un résultat." Pocognoli : "Une bonne manière de reprendre le travail" Appelé à suppléer numériquement Nicolas Lombaerts forfait pour Angleterre-Belgique, Sébastien Pocognoli constatait lundi : "Après deux semaines de vacance, durant lesquelles j'ai prioritairement pensé à me reposer, je m'apprêtais à reprendre le travail seul, ou en compagnie de Carlos Rodriguez, le préparateur physique du Standard. Et bien voilà, je vais me remettre à l'ouvrage d'une autre manière, avec les Diables. Ce n'est pas plus mal." Pocognoli ne démarre pas comme titulaire. Il le sait et ne s'en formalise pas : "Le groupe est constitué. Il est talentueux et soudé. Mais en dehors des "titulaires", il y a place pour des périphériques. Je serais heureux de devenir l'un de ceux-là." En attendant mieux, qui sait... Après deux semaines de villégiature à l'étranger, l'arrière gauche du Standard se trouvait en Belgique. "L'appel me concernant a été un peu tardif. Qu'importe! L'essentiel était qu'il vienne." Olivier Renard : "Je suis venu entre deux barbecues" C'est manifestement avec plaisir que le gardien Olivier Renard a retrouvé le centre d'entraînement du Standard, où s'entraînent les Diables Rouges, afin de remplacer Thibaut Courtois, blessé. "Le seul problème, c'est que je reste sur trois semaines sans travail. En fait, je suis venu entre deux barbecues", rigolait-il. Plus sérieusement, Olivier Renard ajoutait : "Bien sûr, j'ai été obligé de modifier le planning de mes vacances. Mais ce n'est pas grave. L'équipe nationale vaut largement ce genre de désagrément. Qui ne serait pas motivé par l'idée de fouler la pelouse de Wembley. Ne fut-ce que comme doublure!" De fait, Philippe Vandewalle, l'adjoint de Marc Wilmots et responsable des gardiens a confirmé l'ordre pour samedi. "Le numéro 1 sera Simon Mignolet. Sur le banc, il y aura Jean-François Gillet. Ce n'est pas à proprement parler une hiérarchie. C'était prévu de la sorte." Sportfootmagazine.be, avec Belga