Si je vous dis... Diables Rouges, que me répondez-vous ? Igor Stimac : Notre adversaire le plus redoutable sur la route du Brésil. La Belgique a beaucoup progressé ces deux ou trois dernières années et arrive au bout du cycle d'intégration d'une nouvelle génération. Une vague de jeunes talents s'est installée dans toutes les lignes. Je suis impressionné et certain que cette Belgique-là fera partie un jour du Top 10 mondial.

Et qu'est-ce qui vous a frappé ?

La Belgique présente une équipe de plus en plus homogène. Les talents se mettent au service de la collectivité et tout le monde en tire du profit : l'équipe, les individualités. L'axe central de la défense est imposant avec des éléments de classe mondiale comme Vincent Kompany et Thomas Vermaelen. Pour passer, il faudra peser sur les ailes et chercher à plonger dans le dos des défenseurs belges, ce qui ne sera pas facile. A nous de trouver des solutions et nous détenons des atouts. La ligne médiane belge est riche en talents, jeune, dynamique et très rapide en reconversion.

Que pensez-vous d'Eden Hazard ?

Je suis épaté par sa classe et la façon dont il a réussi ses débuts à Chelsea. Ce n'est pas donné à tout le monde de s'installer ainsi en Premier League. Cela dit, je note que les Diables Rouges ont émergé contre les Pays-Bas après le remplacement d'Hazard : cela en dit long sur la richesse en profondeur et le travail d'unification de cette équipe.

Nous avons notre Luka Modric avec Axel Witsel, non ?

On peut dire cela. Witsel est une des pièces essentielles de la Belgique, un organisateur de jeu de première force, bien entouré. Il soigne ses passes, défend et marque : c'est un joueur universel, peut-être le plus important des Diables Rouges. Luka Modric est un footballeur hors normes, une classe inouïe, un meneur de jeu jamais en difficulté et qui soigne parfaitement plus de 85 % de ses passes. Et il faut savoir quelque chose d'important à propos de sa production : ses actions sont toujours offensives, profondes, et il sert ses attaquants à la perfection. José Mourinho, le meilleur entraîneur du monde, a fait venir Modric au Real Madrid, cela veut tout dire...

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

Si je vous dis... Diables Rouges, que me répondez-vous ? Igor Stimac : Notre adversaire le plus redoutable sur la route du Brésil. La Belgique a beaucoup progressé ces deux ou trois dernières années et arrive au bout du cycle d'intégration d'une nouvelle génération. Une vague de jeunes talents s'est installée dans toutes les lignes. Je suis impressionné et certain que cette Belgique-là fera partie un jour du Top 10 mondial. Et qu'est-ce qui vous a frappé ? La Belgique présente une équipe de plus en plus homogène. Les talents se mettent au service de la collectivité et tout le monde en tire du profit : l'équipe, les individualités. L'axe central de la défense est imposant avec des éléments de classe mondiale comme Vincent Kompany et Thomas Vermaelen. Pour passer, il faudra peser sur les ailes et chercher à plonger dans le dos des défenseurs belges, ce qui ne sera pas facile. A nous de trouver des solutions et nous détenons des atouts. La ligne médiane belge est riche en talents, jeune, dynamique et très rapide en reconversion. Que pensez-vous d'Eden Hazard ? Je suis épaté par sa classe et la façon dont il a réussi ses débuts à Chelsea. Ce n'est pas donné à tout le monde de s'installer ainsi en Premier League. Cela dit, je note que les Diables Rouges ont émergé contre les Pays-Bas après le remplacement d'Hazard : cela en dit long sur la richesse en profondeur et le travail d'unification de cette équipe. Nous avons notre Luka Modric avec Axel Witsel, non ? On peut dire cela. Witsel est une des pièces essentielles de la Belgique, un organisateur de jeu de première force, bien entouré. Il soigne ses passes, défend et marque : c'est un joueur universel, peut-être le plus important des Diables Rouges. Luka Modric est un footballeur hors normes, une classe inouïe, un meneur de jeu jamais en difficulté et qui soigne parfaitement plus de 85 % de ses passes. Et il faut savoir quelque chose d'important à propos de sa production : ses actions sont toujours offensives, profondes, et il sert ses attaquants à la perfection. José Mourinho, le meilleur entraîneur du monde, a fait venir Modric au Real Madrid, cela veut tout dire... Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine